Les bienfaits du thé vert

Thé vert vertus 

Les bienfaits du thé vert

Le thé vert est une plante vertueuse pour la santé, efficace contre plus de 60 maladies. Les types de thé vert et leur préparation.

Vertus du thé vert

Le thé vert (en botanique : Camellia Sinensis variété Sinensis) est utilisé et connu comme une des plus puissantes plantes médicinales au monde depuis près de 5000 ans. De nombreuses sources rapportent que le thé vert est bu depuis des siècles en Chine et au Japon, et ce presque exclusivement pour ses propriétés médicinales. Pour se donner un meilleur aperçu, les puissantes vertus et multiples applications de cette plante peuvent se regrouper de la manière suivante :

  1. Bienfaits pour la santé (prévention et traitement de nombreuses maladies)
  2. Prévention et traitement pour les constitutions affaiblies par un Kit de Base
  3. Combinaisons optimales pour des maladies spécifiques.
  4. Bienfaits sur le métabolisme et sur le poids.
  5. Propriété tonifiante (tolérance de la caféine (théine).
  6. Effets indésirables (inhibition de l’absorption du Fer, Oxalates).
  7. Préparer le thé vert correctement.
  8. Bienfaits des différents types de thé vert.
  9. Effets des différents modes d’ingestion (infusion, poudre, extrait de thé vert)
  10. Bienfaits des ingrédients du thé vert.
  11. Qualités du thé vert et bienfaits.

Dans ce document nous allons élaborer point par point avec les découvertes actuelles concernant les éléments mentionnés ci-dessus. 

1. Bienfaits pour la santé

Le thé vert est une plante médicinale naturelle très puissante. Elle a des applications dans la prévention et le traitement d’un très grand nombre de maladies. Voici quelques-unes de ses propriétés médicinales :

  • Un des plus puissants antioxydants (neutralise les radicaux libres)
  • Puissant désintoxiquant
  • Baisse du cholestérol dans le sang
  • Active le métabolisme
  • Stimule la brûlure des graisses (arriver à son poids idéal)
  • Amélioration de la vitalité et performance sportive (force et endurance)
  • Augmente la sensibilité à l’insuline (baisse du risque de diabète de type 2)
  • Aide à la prévention de différents cancers, de l’artériosclérose, des maladies cardio-vasculaires

  • Anti-inflammatoire
  • Antiviral, Antibactérien, Antifongique
  • Anti-angiogénique (détruit l’arrivée d’oxygène vers les tumeurs)
  • Renforce l’immunité
  • Anti-hypertenseur (réduction de la tension artérielle)
  • Anti-caries dentaires
  • Aide à la digestion
  • Désacidifiant (Augmente le PH du corps .i.e. baisse l’acidité)
  • Etc.


Les bienfaits dépendent du type de thé vert, de la qualité, et de la préparation

Les effets du thé vert dépendent largement de la concentration et l’équilibre des différents ingrédients présents dans les feuilles ou la poudre de thé. Étant donné que les différentes variétés de thé vert diffèrent assez fortement les unes des autres, elles ont aussi des propriétés différentes. Par ailleurs, la qualité du thé joue également un rôle absolument essentiel. En effet, au-delà du goût dans une analyse de laboratoire, un thé de qualité supérieure offre des concentrations d’apports nutritifs et une harmonie nettement supérieure. De nombreuses analyses scientifiques et parutions se focalisent souvent sur le niveau de catéchines et principalement d’EGCG dans le thé. Cela peut porter à confusion et induire implicitement qu’il est recommandé d’ingérer un maximum de cette molécule, et donc inciter à consommer les thés vert très riches en catéchines ou de préparer le thé pour optimiser leur extraction. Certaines maladies très particulières requièrent bien des grandes quantités de catéchines mais à l’excès elles peuvent être lourdes voire toxiques pour notre organisme. Un thé vert de qualité préparé de manière correcte est absolument suffisant comme source de catéchines pour un individu en bonne santé. Il est donc essentiel de garder au premier plan la qualité du thé vert et sa bonne préparation. Pour la plupart des cas, une bonne hygiène de vie et une combinaison de plusieurs thés verts complémentaires consommés au quotidien peut assurer et maintenir l’individu en très bonne santé, c’est pourquoi on parle de “kit santé” ou de “kit de base” de thé vert.

Un autre facteur essentiel est la biodisponibilité des nombreux nutriments du thé vert (polyphénols, acides aminés, vitamines minéraux, oligoéléments, etc.) qui est lié à leur bonne assimilation par l’organisme. Ceci dépend très fortement de la méthode d’ingestion (infusion, poudre de thé, capsules, etc.), de la préparation du thé vert (température, durée d’infusion, dosage, etc.) mais aussi de facteurs extérieurs tels que la proximité des repas ou encore la promotion ou l’inhibition de l’assimilation en présence de certaines substances (lait, citron ou catéchines). Vous trouverez ci-dessous plus d’informations sur le thème de la préparation optimale du thé vert du point de vue de la santé.

Santé : Recherche des complexes nutritifs et non des substances isolées

Un point essentiel à retenir est qu’une grande partie des bienfaits ne proviennent pas tant des molécules isolées extraites du thé vert que du complexe nutritif de toutes les substances de la plante. Cette constatation repose sur le principe de synergie positive. Les substances naturellement présentes dans les complexes nutritifs se complètent et améliorent réciproquement leur biodisponibilité, leur tolérance par nos organismes, leur assimilation et donc leurs bienfaits sur la santé. Par exemple, de nombreuses recherches ont établi et confirmé que la caféine (théine) est beaucoup mieux tolérée par l’organisme dans le thé vert. En effet contrairement au café, la caféine du thé vert possède une liaison chimique avec la L-Théanine (acide aminé) et elle est ingérée en présence de tanins (catéchines). Il en est de même avec la qualité de l’extraction et la biodisponibilité des catéchines, celles-ci sont distinctement plus efficaces lorsqu’elles sont absorbées en complexe (dans le thé vert) et non sous forme de catéchines extraites et isolées en laboratoire (extraits, comprimés, capsules, etc.). Partant des ces constatations, il est vraiment conseillé de garder un oeil attentif sur la qualité du thé vert et sur sa bonne préparation. Il faut aussi garder en perspective que l’on ne bénéficie des bienfaits optimaux du thé vert que lorsque l’on consomme une combinaison équilibrée de différents thés verts de base que l’on alterne et répartit convenablement au quotidien. C’est la notion de “kit de thé vert”.

2. “Kit de thé vert” idéal pour la santé

Les questions les plus fréquentes sur le thé vert sont les suivantes: quels sont les ingrédients les plus précieux pour la santé?, quelle combinaison de thés verts (à quel moment, fréquence) est optimale pour combattre des maladies spécifiques? Ensuite, quelle combinaison de thés verts est optimale pour combattre des petites maladies quotidienne ou plus simplement pour rester en bonne santé? Ces questions font appel à des connaissances spécifiques et nous allons tenter de donner des indications dans ce domaine.

“Kit de Base” pour la santé

Pour la consommation au quotidien, la prévention, les maladies “du quotidien”, les constitutions affaiblies, mais aussi pour augmenter son métabolisme, améliorer sa ligne et parvenir à son poids idéal, le “Kit de base” est décisif. Ce kit comprend les 3 thés verts les plus importants en terme d’apports nutritifs mais aussi de saveurs (les deux sont liés), le Gyokuro, le Sencha et le Bancha, avec un complément occasionnel de Matcha (poudre de thé vert). Par ailleurs, pour les adultes, la caféine contenue dans ce thés verts est excellente pour la santé et beaucoup mieux tolérée par notre organisme que dans le cas du café (ou autre boisson caféinée) du fait de la présence d’acides aminés et de tanins. Par ailleurs, avec une bonne préparation (infusion à 55°C pendant 2 minutes)  la caféine dans le thé vert que nous recommandons, Qualité “Gold” ou “Super Premium” très bien tolérée par notre organisme – représente un total d’environ 210 mg par jour soit nettement moins que les 300 mg maximum recommandés pour le café. Par comparaison 2 tasses de Robusta contiennent 230 mg de caféine qui n’est pas adoucie par l’effet de la L-théanine et des catéchines. Les jours où l’on consomme du Matcha, il faut ajouter 68 mg (2 spatules de bambou) ou 136 mg (4 spatules de bambou).

  1. Quotidiennement, une portion de Gyokuro, de Sencha, et de Banche (Kit de Base)
  2. Idéalement, 2 à 4 fois par semaine une portion de Matcha (Kit de Base + Matcha)
Gyokuro-matin
Gyokuro (Matin)
Sencha-midi
Sencha (Midi)
Bancha-soir
Bancha (Soir)
Matcha-2-3-x-semaine
Matcha (2-4 x semaine: Matin à après-midi)

 

 Les expériences montrent que du fait de leur grande complémentarité et d’effets synergiques il est beaucoup moins efficace de ne consommer qu’une seule sorte de thé vert. Sous tout rapport, la combinaison des 3 ou 4 types de thé vert des “Kits de Base” soutient énormément l’effet individuel de chaque thé sur l’organisme dans sa totalité. Beaucoup de problèmes de santé sont fondés sur des raisons multiples et complexes, de sorte que du point de vue holistique et naturopathique, il est recommandé de prendre en compte la totalité de ces facteurs et de chercher à tendre vers une harmonisation de ces facteurs pour retourner à l’équilibre naturel. La liste des conseils du Kit de Base prend en considération le niveau de caféine, la tolérance par l’organisme, et la biodisponibilité générales de différents ingrédients que ces thés apportent.

Types de théQuand?Catéchines / EGCGAcides aminés / L-théanineCaféineMinéraux et oligoélémentsPrincipaux points forts sur la santé
Gyokuromatin+/+++++++++++Reins, Cerveau, Sys. cardio-vasculaire, Sys. réspiratoire, Sys nerveux, Hydratation, Sys. lymphatique, Sys. Hormonal, Vessie, Métabolisation des sucres, Colonne vertébrale, Moelle épinière
Sencha (1. récolte)midi+++++/+++++/++++++Métabolisme, Perte de poids, Métabolisation des graisses et des protéines, Sang, Vaines, Artères, Foie, Bile, Pancréas, Sys. immunitaire, Gestion de la température du corps.
Banchasoir+/++++++++Contre l’hyperacidité, Flore intestinale, Estomac, Intestins, Rate, Apports en minéraux, Prostate, Organes sexuels, Peau, Peau du visage, Sys. ORL.
       
Matcha2-4 x semaine: Matin à après-midi+/++++++++++++Détoxication, Antioxydants, Yeux, Minceur, Métabolisme, Apport en vitamines, Force physique, Endurance, Cerveau

Remarque : Les  quantités en ingrédients dépendent énormément de chaque type de thé et de sa qualité. Le tableau ci-dessus se base sur des thé de haute qualité, “Gold” et “Super Premium” ou plus. Par rapport aux infusion, la qualité d’ingrédients du Matcha est bien supérieure car dans ce cas on absorbe la totalité des feuilles de thé vert avec les ingrédients non solubles aussi.

Effet du “Kit de Base” sur l’organisme

Si l’on observe les points forts des thés verts fondamentaux cités ci-dessus, on s’aperçoit que littéralement la totalité des systèmes essentiels de notre organisme est couvert par leurs bienfaits et ce de manière délicate et efficace. Du point de vue médical, l’amélioration (harmonisation, ajustement, rééquilibrage) de l’environnement corporel est la clé de voûte d’une santé solide et d’un bien être durable. D’après nos observations, en fonction des états de départ et de la constitution de l’individu, un nettoyage significatif se met en place après plusieurs mois. À ce titre nous avons pu constater chez certaines personnes des améliorations significatives de très nombreux syndromes et même des guérisons étonnantes dans de nombreux cas.

Matcha – Complément essentiel

Compléter le “Kit de Base” avec du Matcha est une option à considérer sérieusement car la poudre de thé vert apporte un grand nombre d’ingrédients que les autres types de thé vert (infusés) n’apportent pas. Avec le Matcha on consomme la totalité de la feuille moulue, et de ce fait on est en mesure d’absorber les ingrédients non solubles du thé vert qui ne sont pas extraits par une infusion traditionnelle. De ce fait, en valeur absolue la poudre de thé vert apporte des quantités importantes de minéraux et nutriments précieux. Mais de plus, du fait de forme pulvérisée ces ingrédients sont particulièrement biodisponibles et bien tolérés par notre organisme. Par ailleurs, le Matcha est un des aliments les plus riches en antioxydants au monde. Dans une société ou l’environnement, l’eau et l’alimentation sont souvent artificiels, pollués, voire toxique, la consommation régulière de Matcha peut être un bon moyen de désintoxiquer notre organisme.

Attention, il faut toutefois bien comprendre que la libération de toxines de notre corps demande un travail supplémentaire à nos organes d’élimination. Dans cette logique, il est absolument nécessaire de consommer le Gyokuro qui stimule les reins, le Sencha qui stimule le foie et le Bancha qui stimule l’estomac et la peau et de boire de grandes quantités d’eau fraiche pour soutenir ce processus de désintoxication de l’organisme. À défaut, le corps est mis sous une tension de toxicité supplémentaire et les conséquences peuvent être nuisibles à l’individu.

Du fait de la puissance du Matcha et de sa grande richesse nutritive il est recommandé de le consommer 2 à 4 fois par semaine pour ne pas trop peser sur l’organisme. La préparation du Matcha se fait dans un bol traditionnel (Chawan) avec de l’eau à 70-80°C (en fonction de la qualité). On utilise un fouet spécial en bambou (Chasen), accessoire essentiel pour obtenir la bonne consistance de cette boisson très délicate. On peut également incorporer 1 – 2 x semaine le matcha dans une boisson froide type smoothie ou shake.

Certaines maladies requièrent des types de thé verts supplémentaires au “Kit Complet”

En plus des types de thé vert fondamentaux Gyokuro, Sencha, Bancha et Matcha, il existe d’autres types de thés qui présentent des avantages en terme nutritifs et des propriétés médicinales excellentes. Il s’agit entre autre du Sencha Fukamushi (longue torréfaction vapeur) du Shincha (tout première récolte de Sencha de printemps), le Kabusécha (demi “thé d’ombre”), les Kariganés de Gyokuro et de Sencha (thés vert de grande qualités mélangés aux brindilles de l’arbre à thé), Genmaicha (Thé vert mélangé à du riz soufflé et parfois saupoudré de Matcha), la poudre de Benifuuki (catéchines particulières) et la poudre de Sencha (très puissante).

Pour les individus qui veulent vraiment s’octroyer un maximum de bienfaits santé, il peut être judicieux de se constituer un plan hebdomadaire basé sur un “Kit Complet”. Dans ce cas, les coûts de cette combinaison ne sont pas plus élevés car chaque thé est consommé en moindre quantité. Les expériences montrent que les excellents bienfaits du “Kit de Base” sont encore meilleurs en intégrant une forme d’alternance supplémentaire. Par ailleurs, pour les gourmets et amateurs de traditions et de culture, l’expérience gustative est particulièrement raffinée et plaisante.

Shincha thé de printemps en cure (d’été)

Au Japon, le tout premier thé vert récolté au printemps est appelé Shincha. Il est particulièrement apprécié pour ses apports hors du commun et la délicatesse de sa saveur. En principe, il s’agit d’un Sencha dont on a exclusivement récolté et sélectionné les pousses les plus fraîches et délicates, puis très rapidement apporté le thé sur le marche pour assurer sa fraîcheur. Chaque année, ce produit est littéralement prit d’assaut lorsqu’il rentre dans les étales des marchands de thé vert et les prix sont parfois extrêmement élevés. Les bons Shincha sont donc très rapidement vendus. Le Shincha est excellent en cure de début d’été (fin Mai-Juillet) et est spécialement riche en vitamines.

Mizudashi – thé vert glacé japonais

Au cours des étés longs, chauds et humides du Japon, il n’est pas rare de boire du Mizudashi, le thé vert glacé du Japon. On le prépare spécialement dans une carafe en verre transparent en tâchant d’extraire le plus possible d’ingrédients en l’infusant dans l’eau froide. Bien qu’inférieur au thé vert infusé dans l’eau chaude, cette boisson d’été a un pouvoir rafraîchissant hors du commun, une saveur délicieuse. Contrairement au thé chaud qui doit être consommé rapidement (altération rapide des propriétés), le Mizudashi peut se conserver longtemps au frigidaire et facilement se boire en chemin dans un Thermos.

Extraits de Catéchines, EGCG, L-théanine à consommer avec modération

Notre expérience nous montre que la croyance raccourcie disant qu’il faut absorber de grandes quantités de ces substances pour rester en bonne santé est erronée. En réalité, pour bénéficier au maximum de ces bienfaits, il est bien plus important de consommer régulièrement un bon équilibre d’ingrédients, c’est-à-dire une bonne harmonie de catéchines (principalement EGCG) et d’acides aminés (principalement L-théanine). De plus, une régularité dans la consommation au cours de la journée joue un rôle essentiel. Idéalement en dehors des repas car les interactions avec les aliments et autres boissons sont à éviter. L’efficacité des molécules est bien supérieure dans ce cas. La même chose est vraie pour tous les autres ingrédients du thé vert. A noter que le “Kit de Base” mentionné ci-dessus apporte des quantités non seulement assez élevées des substances végétales (essentielles et secondaires) recherchées mais sous forme hautement assimilable. Et cela suffit dans la plupart des cas.

Des comptes rendus d’études et rapports médicaux sur la consommation de grandes quantités d’EGCG doivent être analysés en tenant compte des conditions d’élaboration de ces études et du degré de maladie des individus concernés. Pour certaines maladies, ces extraits et suppléments sont absolument essentiels et favorables et on encourage les patients à absorber de grandes quantités de certaines catéchines (plus d’informations dans le paragraphe 3.). Toutefois pour une dégustation au quotidien et le maintien d’une bonne santé par le thé vert, le “Kit de Base” est très souvent suffisant.

Kits pour femmes enceintes, intolérants à la caféine, enfants, personne malades

Le Kit de Base n’est pas approprié pour tous les individus. Certaines personnes ou circonstances requièrent des types de thé vert plus tolérables, ou appropriés. Les individus avec des maladies significatives (voir le paragraphe 3) ou en cas de prise de certains médicaments qui peuvent avoir des interactions nuisibles à l’organisme avec le thé vert doivent consommer des types de thé vert particuliers et vérifier avec leur médecin ou spécialiste avant de les déguster. Il est recommandé pour les individus très sensibles à la caféine, aux femmes enceintes, aux enfants et aux nourrissons de ne pas consommer de thé vert ou de se tourner vers une combinaison de thé vert pauvre en caféine.

Bienfaits du thé vert chinois versus thé vert japonais

Il apparaît que ce Kit de Base recommandé ci-dessus ne comprend que des thés verts japonais. La majorité du thé vert disponible sur le marché de nos jours provient de Chine, d’Inde, du Sri Lanka et d’Afrique. Notre recommandation est basée sur le fait que le thé vert japonais est délicatement torréfié à la vapeur d’eau pendant quelques secondes seulement et donc très bien préservé, contrairement aux autres pays qui torréfient dans l’écrasante majorité des cas le thé vert en le faisant sauter ou rôtir dans des grandes cuves métalliques du type Wok. Comme en cuisine, la vapeur d’eau préserve très bien l’intégrité de la plante et conserve donc un maximum d’ingrédients précieux que la plante Camellia Sinensis a à offrir. Dans les pays mentionnés, il existe des types de thés “cuits” ou séchés au soleil et à l’air libre (comme la cas du thé blanc par exemple). Ici aussi, ce genre de processus est moins délicat que la torréfaction vapeur mais conserve dans certains cas de très bonnes propriétés pour la santé. En effet, le séchage au soleil et à l’air, principalement du thé blanc, favorise des bienfaits excellents pour la santé. Bien que, du point de vue des sols et de la superficie, les pays tels la Chine, l’Inde ou le Sri Lanka soient nettement avantagés par rapport au Japon, d’après nos recherches et notre expérience, le savoir faire et le perfectionnisme du Japon l’emporte souvent de très loin lorsqu’il s’agit de la qualité et donc des propriétés médicinales du thé vert.

Radioactivité des thés verts japonais ?

La préoccupation majeure de nombreux clients dans le domaine du thé vert est la présence d’éventuelles traces de radioactivité dans le thé vert issu du pays du soleil levant. Le fait est que nos échanges réguliers avec des spécialistes de deux des plus gros laboratoires d’analyse en Europe (Allemagne) nous ont confirmé que depuis Fukushima il n’y a “aucune augmentation de la radioactivité dans les produits testés en provenance du Japon“. De plus, on sait que les jardins de thé sont situés dans une toute autre région de l’archipel, a plusieurs centaines de Kilomètres. Les régions avoisinant Fukushima ne peuvent pas exporter (vers vers l’Europe et la France) sans tests préalables. Par ailleurs, de nombreuses récoltes ont étés interdits à la vente par principe de précaution. La douane inspecte chacune des sorties industrielles. Par ailleurs, des analyses d’échantillons randomisés sont pratiqués ce qui empêche les éventuelles fraudes ou alertes par avance afin de pouvoir resserrer rapidement l’étau en cas de contrôle positif. Un degré de sécurité supplémentaire pour le consommateur est le fait que certains vendeurs consciencieux en Europe pratiquent leurs propres tests indépendants. Naturellement cela constitue un coût supplémentaire pour le vendeur, mais c’est la garantie de sécurité. Les tests standard en laboratoire contrôlent à un niveau de 50 Becquerel, alors que la limite autorisée est dix fois plus élevée (500 Becquerel). Dans le domaine, nous n’avons jamais encore testé de thé vert qui posait le moindre problème.

Pesticides, herbicides et glyphosates dans le thé bio

Un élément beaucoup plus préoccupant est la pollution qui est présente dans les thés. On pense entre autres aux très nombreux pesticides, aux herbicides et aux huiles minérales. Ces polluants concernent principalement les produits originaires de Chine, d’Inde, du Sri Lanka et d’Afrique, mais parfois aussi certains thés verts bas de gamme du Japon. Par exemple, des tests ont trouvé des traces de 16 différents polluants (!) dans un mélange de thé noir bas de gamme comme on en trouve dans tous les grands supermarchés d’Occident. Mais cela n’est pas seulement l’apanage de la grande distribution, les produits certifiés Bio comportent parfois aussi des polluants. Les très nombreux dérivés de Glyphosate jouent un rôle important sur l’échiquier des polluants mondiaux car tristement ils sont facilement disponibles à bas prix dans le monde entier (même en Europe). L’ironie est que cette substance et ses dérivés ne sont pas testés dans les méthodes de multi-test standard. Malheureusement à ce jour, le test pour les Glyphosates coûte très cher et est donc peu répandu dans les différents laboratoires. Ces tests sont publiés par les vendeurs soucieux de fournir des produits de qualité. Si l’on échange avec les laboratoires sur le thème des tests effectués dans le monde entier, on s’aperçoit vite qu’il y a un problème structurel dans ce domaine qui fait encourir des risques au consommateur final, et ceci touche aussi l’univers du Bio.

Préparation : Un facteur essentiel des bienfaits du thé vert

La préparation du thé vert et son impact sur l’extraction des ingrédients précieux qu’il renferme (et donc ses bienfaits) fait l’objet d’un chapitre entier. Toutefois, on peut résumer simplement en disant que plus l’infusion est longue et chaude, plus d’ingrédients sont extraits, notamment les catéchines (goût amer) et la caféine. De nombreux autres ingrédients précieux (acides aminés, acides gras, vitamines, huiles essentielles) sont endommagés voire totalement détruits par une température trop élevée. Les thés verts recommandés dans le “Kit de Base” se préparent tous à 50-60°C (en fonction de la qualité) précisément pendant 2 minutes. Par ailleurs, l’utilisation des accessoires appropriés comme un filtre en Inox avec la bonne taille de maillage, ou bien une théière japonaise traditionnelle avec un filtre intégré (Kyusu) joue un rôle non négligeable. Vous trouverez plus de détails et de liens dans le paragraphe 7.

Un volume d’eau fraîche pour chaque volume de thé vert

Pour terminer ce chapitre, nous souhaitons partager un conseil pratique essentiel pour les bienfaits du thé vert : D’un point de vue santé, il faut veiller très strictement à boire suffisamment d’eau fraîche au cours de la journée. Le principe repose sur le fait qu’il est essentiel de soutenir les pouvoirs de désintoxication du thé vert avec des grandes quantités d’eau. Pour se donner une échelle de calcul, il est recommandé de boire au moins 30ml d’eau par kg de masse corporelle. Par exemple, pour un individu de 70 kg cela représente un minimum de 2,1 L par jour en plus du thé. En cas de maladies, d’empoissonnement, il est recommandé d’en boire encore nettement plus car les besoins en eau sont encore plus importants. Il en est de même pour les individus ayant une sensibilité à la caféine. À défaut d’une hydratation ample et prolongée, les bienfaits du thé vert ne peuvent pas se mettre en place, voire dans le pire des cas libérer des toxines stockées dans le corps qui peuvent nuire à l’individu.

3. Bienfaits principaux et Maladies

Études sur les bienfaits du thé vert

Depuis les années 70 principalement au Japon et depuis les années 90 au États-Unis et en Europe, plusieurs milliers d’études scientifiques ont étés publiées sur les bienfaits étonnants du thé vert. On compte officiellement plus de 2000 études publiées mais de nombreuses autres ne sont pas publiques ou tout simplement non répertoriées. On estime qu’il y a plusieurs milliers d’études concernées. L’élément marquant à retenir est que le thé est la plante médicinale la plus étudiée au monde. Malgré l’immense variété de thèmes de recherches, les rapports concordent de manière pratiquement unanime sur les bienfaits du thé vert sur la santé dans sa globalité. Le but de cet article est donc de synthétiser les informations essentielles et pertinentes de ces recherches et les réunir dans des thèmes qui puissent tenter d’éclairer le lecteur intéressé par ce sujet.

Le thé vert est bon pour plus 60 maladies

Une étude scientifique menée au Japon montre que le thé vert est bénéfique dans le traitement de plus de 60 maladies et est capable d’en guérir plus d’une vingtaine. Cependant, attention, pour les maladies graves ou les syndromes à causes complexes et multiples, il faut renoncer à l’utilisation unique du thé vert comme moyen de traitement et impérativement consulter un médecin ou un spécialiste pour effectuer un diagnostic complet, évaluer la situation, dresser un plan d’action médical approprié et, par la même occasion, voir si la consommation de thé vert est appropriée (interactions médicamenteuses négatives possibles). Dans la majorité des cas, le thé vert est recommandé, mais il y a des exceptions. Pour plus d’informations consultez l’article les risques du thé vert.

  • Kit de Base: Prévention et Maladies Légères
  • Kit Complet”Prévention avancée et Maladies Graves

   

  • Acouphènes
  • Troubles de l’ouïe
  • Acné
  • Allergies (rhume des foins)
  • Alzheimer
  • Aménorrhée (absence de menstruation)
  • Anémie
  • Angine (amygdalite)
  • Anorexie
  • Artériosclérose
  • Arthrite
  • Arthrose
  • Arythmie Cardiaque
  • Asthme bronchial
  • Baisse de libido
  • Blessures, Bleus. Hématomes
  • Boulimie
  • Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)
  • Calculs hépatique,
  • Calcul de la vésicule biliaire
  • Calculs rénaux
  • Cancer
  • Tumeurs à l’oeil (Cancer)
  • Pancréas (Cancer)
  • Vessie (Cancer)
  • Reins (Cancer)
  • Carcinome bronchique
  • Sein (Carcinome mammaire)
  • Gros intestin (Cancer)
  • Intestin grêle (Cancer)
  • Ovaire (Cancer)
  • Cerveau (Cancer)
  • Peau (Cancer)
  • Foie (Cancer)
  • Vésicule biliaire (Cancer)
  • Poumon (Cancer)
  • Lymphes
  • Myome (tumeur bégnine)
  • Sarcome (tumeur maligne)
  • Prostate (Cancer)
  • Vagin (Cancer)
  • Carence de Fer
  • Carence de vitamines
  • Carries
  • Casse de cheveux
  • Cataracte (opacification du cristallin, photophobie)
  • Chalzion
  • Charge toxique dans l’organisme
  • Chimiothérapie (soutien)
  • Chute de cheveux
  • Cirrhose du Foie
  • Conjonctivite
  • Convalescence après une maladie grave
  • Coup de froid
  • Cystite (infections urinaire)
  • Dégénérescence maculaire lié à l’Age
  • Démence
  • Dépression
  • Dérèglements hormonaux
  • Dermatite atopique
  • Désintoxication du foie
  • Détérioration de la vue
  • Diarrhée accrues
  • Diarrhées chroniques
  • Diabètes (type 1)
  • Diabètes (type 2)
  • Diverticules
  • Douleurs à la nuque
  • Eczéma de la peau
  • Endurance, vitalité, sport
  • Fibromyalgie (douleurs musculaires chroniques)
  • Fièvre
  • Gastrite
  • Gastrite (Bactérienne)
  • Goutte
  • Grippe
  • Gueule de bois, Abus d’alcool
  • Hémorroïdes
  • Hépatite (A, B, et C)
  • Hyperacidité (milieu acide)
  • Hyperactivité (ADHD)
  • Hypercholestérolémie
  • Hypertension (Haute tension sanguine)
  • Hyperthyroïdie
  • Hypertrophie bégnine de la prostate
  • Hypotension
  • Hypothyroïdie
  • Immunodéficience
  • Infarctus du myocarde
  • Infections (Bactérienne, Virales, Protozoaires)
  • Inflammation de l’oreille moyenne
  • Inflammation de la prostate
  • Inflammation des parois stomacales Inflammation et problèmes de l’intestin grêle
  • Inflammation et problèmes du gros intestin
  • Inflammation et problèmes rénaux
  • Inflammations en général
  • Inflammation de l’estomac
  • Inflammations dentaires
  • Inflammations et problèmes hépatiques
  • Insuffisance et déficience cardiaque
  • Insuffisance et déficience du cortex surrénal
  • Insuffisance et déficience rénales
  • Intolérance au fructose
  • Intolérance au gluten
  • Intolérance au lactose
  • Intolérance au sorbitol
  • Intoxication alimentaire
  • Irradiation
  • Irritation de l’estomac
  • Lésions cérébrales
  • Lithiase biliaire (calcules de la vésicule biliaire)
  • Maladie de Parkinson
  • Maladies Cardiaques
  • Maux de gorge
  • Maux de tête
  • Ménopause
  • Métabolisme
  • Migraines
  • Mycoses et infections fongiques
  • Névrodermite
  • Oligoménorrhée (troubles menstruels)
  • Onychopathies (problèmes aux ongles)
  • Orgelet
  • Ostéoporose
  • Parodontite (inflammation des gencives)
  • Perte capillaire
  • Presbytie
  • Problèmes de circulation sanguine
  • Problèmes érectiles
  • Problèmes et troubles endocrinologies
  • Problèmes métaboliques
  • Psoriasis
  • Radiothérapie (traitement du cancer)
  • Rate: désintoxication et stimulation
  • Rectocolite hémorragique (Colite ulcéreuse)
  • Reflux gasto-oesophagiens
  • Rétention d’eau
  • Rhumatismes et douleur
  • Rhumatologiques Rhume
  • Sclérose en plaque
  • Sevrage de la cigarette
  • SIDA
  • Stérilité
  • Problèmes de fertilité
  • Stimulant et tonique hépatique
  • Stress (physique et psychique)
  • Surpoids (effet minceur)
  • Syndrome prémenstruel
  • Syndrome Brun-out
  • Syndrome de Raynaud (froid aux pieds et mains)
  • Thrombose
  • Phlébite
  • Thyroïdite-Basedow
  • Thyroïdite-Hashimoto
  • Toux
  • Troubles de la concentration
  • Troubles de la mémoire
  • Troubles du sommeil (Cause physique)
  • Troubles du sommeil (Cause Psychique)
  • Varices
  • Vertiges  

Maladies cardiovasculaires

D’après de nombreuses études scientifiques, les flavonols présents en grande quantité dans le thé vert ont des effets positifs contre l’artériosclérose, les AVC (accidents cardiovasculaires), les infarctus du myocarde et d’autres maladies cardiovasculaires. La consommation régulière de thé vert améliore la réactivité des vaisseaux sanguins et l’élasticité artérielle et la tension sanguine.

Thé vert et Cancer

De nombreuses études ont montré que le thé, et avant tout le thé vert, est bénéfique dans une grande variété de types de cancers. Entre autres, on compte parmi ceux-ci le cancer des intestins, de la peau, du sein, de la prostate et du poumon. Des études sur les souris montrent que le thé vert et le thé blanc ont des effets inhibiteurs sur certaines causes du cancer des intestins et ralentissent également la division des cellules cancéreuses. Par ailleurs, ces thés ont des effets anti-angiogéniques, c’est-à-dire qu’ils participent à la destruction des vaisseaux sanguins qui se créent lorsque les tumeurs grandissent afin de les alimenter en nutriments et oxygène. C’est dans cette fonction d’anti-angiogenèse que l’on peut voir le thé vert comme un excellent outils préventif. Par ailleurs il faut retenir que l’alimentation basée sur des légumes frais est très anti-angiogénique. Ces éléments sont très clairement mis à jour dans la vidéo TED talk du Dr. Chu intégrée dans notre article Cancer. Pour certains cancers bien spécifiques, comme par exemple le cancer de l’iléon (partie finale de l’intestin grêle), le thé blanc est parfois considéré comme plus efficace.

Thé vert, surpoids et diabète

De nombreuses études scientifiques démontrent que la consommation régulière de thé vert contribue à perdre du poids car cette boisson fait accélérer le métabolisme, la brûlure des graisses et rehausse le niveau du métabolisme basal. Pour les personnes en situation de surpoids, ceci entraîne une perte de poids naturelle, progressive et durable. Par ailleurs, le thé vert augmente la sensibilité à l’insuline et donc réduit les risques de diabète (de type 1 et 2), aussi appelé diabète mellitus.

Maladies chroniques

De nombreuses études ont également révélé que le thé vert, et notamment les polyphénols qu’il délivre, contribuent à prévenir et/ou à traiter de nombreuses maladies chroniques, telles que l’asthme, la maladie de Parkinson et Alzheimer pour ne citer que celles-ci. Ces polyphénols ont, d’une part des propriétés anti-inflammatoires qui aident à une meilleure biosynthèse des eicosanoïdes (hormone ayant un rôle essentiel dans les inflammations, douleurs, fièvre, la contraction des muscles digestifs, les différents métabolismes, l’agrégation plaquettaire, les maladies cardiovasculaires, le diabète…), et d’autre part des effets antiviraux grâce à leurs action inhibitrices sur la rétro-transcriptase, aussi appelée transcriptase.

Antioxydants du thé vert

Le puissant effet antioxydant du thé vert, provient principalement de sa forte concentration en polyphénols. Ce sont eux qui captent et contribuent à éliminer les radicaux libres qui sont nuisibles à l’organisme et au bon fonctionnement du métabolisme. Il y a également eu des recherches portées sur le domaine des maladies de l’épiderme qui sont déclenchées ou amplifiées par l’exposition solaire. Les polyphénols protègent des rayons UV et réduisent le stress qu’ils portent sur l’épiderme. La poudre de thé vert japonais, Matcha, est un des aliments qui possède le plus haut taux ORAC au monde (Oxygen Radical Absorption Capacity), unité de mesure de l’efficacité des antioxydants.

Arthrose, Arthrite, Hyperacidité

D’un point de vue naturopathique, la goutte (dépôt de cristaux d’acide urique dans les articulations), l’arthrose (dégénérescence du fonctionnement de base des articulations), mais aussi l’arthrite (inflammation des tissus organiques due à une hyper acidité) sont des maladies chroniques qui ont pour origine ou comme facteur essentiel l’aggravation d’un environnement corporel trop acide (hyperacidité). Consommer du thé vert régulièrement est bénéfique d’une double manière :

  1. Le thé vert, et principalement le thé vert japonais Bancha au pH basique, a par ce biais un puissant effet désacidifiant et peut, contrairement au traitement traditionnel, désacidifier au niveau intra et intro-cellulaire.
  2. Les principes actifs du thé vert stimulent également le métabolisme et le travail des reins participant ainsi à l’élimination des toxines urémiques. Pour ces symptômes, on recommande une combinaison de Sencha et Gyokuro comme base de consommation, c’est le Kit de Base mentionné plus haut. On peut améliorer les effets en buvant occasionnellement du Bancha, Karigané, et des thés verts en poudre type Benifuuki et du Matcha.

Thé vert contre le Rhume et la Grippe

Grüner Tee bei Schnupfen oder Erkältung

L’effet antibactérien et antiviral du thé vert est confirmé par de très nombreuses études scientifiques. Les polyphénols du thé inhibent la transcriptase inverse (utilisée par les rétrovirus pour transcrire l’information génétique des virus dans l’ADN) et donc l’effet des virus en général. Dans le cas d’un rhume ou d’un « coup de froid », d’un début d’angine, ou de la grippe, le thé vert peut se révéler un excellent allié. Le thé vert japonais Sencha de bonne qualité est particulièrement efficace pour ces situations (préparation spéciale à 100°C pendant 2 min). Il offre un puissant effet contre les coups de froids en tout genre lorsqu’il est infusé à haute température dans de l’eau bouillante. Cette procédure permet d’extraire une quantité considérable de ces polyphénols qui peuvent déployer la pleine puissance de leur effet antibactérien et antiviral. D’après notre expérience, le meilleur effet est ressenti si le thé est consommé au plus vite dès l’apparition des symptômes. Il est conseillé de consommer ce type de préparation spéciale une fois seulement, mais en cas de besoin il est possible de réitérer une ou deux fois. La concentration de tanins est telle qu’elle peut peser sur l’organisme si on en abuse. Pour plus d’informations, consultez l’article Témoignage : La Grippe.

Thé Vert et Mycoses

Un autre pouvoir intéressant du thé vert est son effet bénéfique contre les mycoses et autres infections fongiques. Le thé vert Japonais Bancha est particulièrement indiqué pour ce type d’infection. Ce thé a un puissant effet désacidifiant et assainissant pour le milieu corporel. Par ailleurs, en application locale il contribue à équilibrer l’épiderme et les mycoses (vaginales et buccales). Pour plus d’informations, vous pouvez consulter l’article Le Thé Vert et les Infections Fongiques.

Thé vert contre Alzheimer, et Parkinson

Les maladies dites Amyloïdes (Alzheimer, Parkinson, et Amyloïdose) sont provoquées notamment par un agrégat de peptides bêta-amyloïdes (plaques amyloïdes) et des protéines dans le cerveau. Ces plaques se lient avec les récepteurs des neurones, ce qui provoque leur inhibition et leur destruction. Des recherches scientifiques ont révélé qu’en présence de thé vert (et de vin rouge) les plaques amyloïdes ne provoquaient pas la mort de ces cellules. Le EGCG et d’autres polyphénols présents en grande quantité dans le thé vert inhibent la formation de ces plaques et des protéines causant ses maladies.

4. Thé vert : Métabolisme et minceur

perdre du ventre

Plus des trois quarts des 40 études scientifiques sur le thé vert depuis 2000 montrent que la consommation régulière de thé vert a un effet positif sur la digestion, la brûlure des graisses. Ces études font état de l’inhibition par le thé vert d’une enzyme responsable de l’absorption des graisses ainsi qu’une augmentation du métabolisme basal. Autrement dit, le thé vert aide à mettre en place les conditions essentielles pour pouvoir perdre du poids de manière significative, saine et durable. Les catéchines, notamment les EGCG, et la caféine jouent un rôle essentiel. Pour plus d’informations sur les usages, les effets, et le dosage approprié, consultez l’article Perdre du Poids avec le Thé Vert.

5. Propriété tonifiante – Caféine (bienfaits et tolérance)

Le thé vert possède une concentration assez élevée d’alcaloïdes, dont la caféine (consultez l’article Comparaison: thé, café et coca cola) mais aussi la théophylline, qui sont bien connues pour leurs effets tonifiants et effets secondaires. Voici ce qui est moins connu : les particularités très positives de La Caféine du Thé Vert (quand celle-ci est prise quotidiennement) figurent dans de nombreuses études. Celle-ci est beaucoup mieux tolérée par l’organisme. En combinaison avec les autres composés chimiques du thé,  son effet est plus durable que dans d’autres boissons (industrielles ou naturelles) qui en contiennent, à l’exception du thé blanc. Toutefois, il est important de savoir que chaque individu à un niveau de tolérance différent. Certaines personnes peuvent être extrêmement sensibles, même à des doses très faibles. Il est donc important de savoir que la quantité de caféine dépend de chaque type de thé et de son degré de tolérance, mais aussi de la manière dont le thé est préparé. Par exemple, le Gunpowder (thé vert chinois) ou le très distingué Gyokuro japonais sont très riches en caféine alors que le Bancha ou le Sencha Karigané ont des quantités nettement moins concentrées.

Comment varie le niveau de caféine en fonction de la durée d’infusion, de la température, du dosage de thé…? Plus d’informations ici sur Les bienfaits de la caféine en fonction des types de thé vert et de la qualité.

Par ailleurs, il faut savoir que la caféine est une molécule très facilement soluble dans l’eau et donc qu’une infusion très courte n’a pas d’intérêt si on veut limiter ses effets car les ingrédients qui rendent la caféine plus tolérable pour l’organisme prennent plus de temps pour s’extraire. De même, une deuxième ou troisième infusion contiendra encore des quantités importantes, donc il n’y a pas d’intérêt à jeter la première infusion. Il vaut mieux se reporter sur des types de thés verts faibles en caféine. Pour plus d’informations, vous pouvez lire l’article 10 conseils pratique : caféine.

6. Effets indésirables

Le thé vert, malgré ses puissantes propriétés curatives, peut dans certaines circonstances avoir des effets secondaires, et parfois même comporter des risques. On pense immédiatement aux effets indésirables et bien connus de la caféine. Mais il y a quelques autres facteurs à prendre en considération :

  • Les produits de qualités inférieures sont moins bien tolérés par l’organisme;
  • Pollution ou contamination du produit (toxines, pesticides, dépôts, résidus ou contamination due à l’emballage ou au transport);
  • Réduction de l’assimilation du Fer et l’acide Folique (vitamine B9) pendant 30 minutes après la boisson;
  • Certaines maladies ou en cas de grossesse, d’allaitement;
  • Interactions médicamenteuses;
  • Maladies de l’estomac ou des reins;
  • Concentration en Oxalates assez élevée (Consulter l’article sur les Oxalates)

7. Préparer le thé vert correctement

La préparation correcte du thé est un facteur capital qui permet d’obtenir les propriétés médicinales optimales. En fonction de la température plus ou moins élevée, de l’infusion plus ou moins longue, le caractère et la composition chimique de la boisson et ses effets sur la santé seront très différents. Toutefois, il y a de nombreux autres facteurs dont la qualité du thé, le dosage, la qualité de l’eau, la passoire à thé… Ajouter du lait, du sucre ou du miel nuit à la bonne absorption des excellents polyphénols, notamment les catéchines. En revanche, le fait d’ajouter ou de consommer par ailleurs, du citron ou du jus de citron (vitamine C, Acide Ascorbique) peut augmenter la biodisponibilité des catéchines. Pour une vue d’ensemble des différentes possibilités d’utilisation et les préparations correspondantes sont disponibles dans l’article Traitement et prévention.

8. Bienfaits des différents types de thé

types-de-the-japonaisLe thé vert réunit sous la même enseigne les différents types de thé issus de la plante Camellia Sinensis dont la fermentation a été interrompue très rapidement après la récolte. Cela regroupe un grand nombre de produits. La plupart des thés vert d’Inde et de Chine sont torréfiés en cuve métallique (Wok) à haute température (entre 250°C et 350°C) alors que les thés vert Japonais sont délicatement torréfiés à la vapeur d’eau pendant quelques secondes seulement (20 secondes en moyenne). La torréfaction au wok endommage une part significative des éléments chimiques des feuilles de thé (acides aminés et autres vitamines sensibles à la chaleur). Cela altère fortement l’équilibre et les propriétés du complexe nutritif, mélange de substances chimiques ayant des synergies positives – de cette catégorie de thé vert et donc leurs bienfaits. Cependant, la plupart des composés chimiques amers importants et des catéchines sont conservés.

On note ensuite les effets particuliers que chaque partie de la plante (bourgeons, feuilles, tiges et brindilles) possède et transmet dans la boisson. Les bourgeons et les jeunes pousses possèdent beaucoup plus de catéchines, de caféine et de composés chimiques amers que les feuilles plus mûres. Elles sont considérées comme plus « nobles », délicates de goût et d’une valeur supérieure. Par ailleurs, il faut savoir que le thé peut être récolté plusieurs fois par an, jusqu’à 4 voire 5 fois. La 1ère récolte est celle qui renferme le plus d’éléments nutritifs car ils ont étés accumulés pendant tout un hiver. Le nombre de récoltes par an joue un rôle crucial sur la qualité du produit et donc par extension la réputation du jardin de thé ou domaine dont il provient. Les meilleures plantations de thé récoltent seulement deux fois par an, voire une fois dans certains cas. Les plantations de thé vert bio sont également limitées; elle récolte 1 fois par an car les arbustes poussent plus doucement et nécessitent plus de force pour faire pousser les feuilles. Dans l’ensemble, les meilleurs domaines théicoles au Japon utilisent très peu de pesticides ou d’engrais chimiques de sorte que les produits 100% bio se rapprochent énormément des meilleurs produits et sont parfois même moins bons en terme gustatif. Un autre aspect à considérer est que les récoltes plus tardives grandissent plus vite et par ce fait comportent plus de catéchines, et sont donc plus amères. Par exemple, les jeunes pousses de la 3ème récolte contiennent énormément de catéchines. On se doit aussi de mentionner la catégorie des “thés d’ombre”. Il s’agit de thés issus d’arbre ayant étés recouverts avant la récolte afin de bloquer le rayonnement solaire (Gyokuro, Kabusécha, Tencha, Matcha). Ce procédé altère la composition chimique des feuilles et induit entre autre un taux plus élevé en acide aminés et peu de catéchines.

Les thés considérés comme « les plus nobles », comme les thés verts japonais Gyokuro et Sencha, proviennent toujours des pousses les plus jeunes. Le Shincha provient de la toute première récolte de l’année, donc des feuilles et pousses les plus jeunes et délicates. Le Bancha, quant à lui, provient des feuilles plus mûres et les Kukichas, dont les Kariganés, sont constitués d’un mélange de brindilles et tiges (faibles en caféine et riches en minéraux et acides aminés) avec des feuilles de thé. De ce fait, ces thés de brindilles sont beaucoup plus faibles en caféine. Le Benifuuki est un croisement des deux variétés du Camellia Sinensis (Sinensis et Assamica) qui possède une concentration particulièrement élevée de Catéchines méthylées (effet antihistaminique et antiallergique). Du fait de leurs compositions chimiques particulières, chaque type de thé vert a des effets qui lui sont propres et offrent une excellente complémentarité avec les autres, d’où l’intérêt des différents Kits présentés plus haut.

Malgré la grande solubilité des substances présentes dans les feuilles de thé, les vitamines ne sont pas totalement présentes dans l’infusion. Ainsi, le fait de consommer régulièrement l’intégralité de la feuille, représente un avantage pour les formes de thé sous forme de poudre (Matcha et Micro Cha).

Pour profiter de la totalité des effets et substances actives bénéfiques du thé vert dans le but de vous maintenir en bonne santé, il est recommandé de bien connaitre les distinctions entre les différents types de thés verts et leurs propriétés spécifiques afin de bien les combiner. Nous proposons une vue d’ensemble dans l’article Préparer le thé vert pour rester en bonne santé.

9. Infusion, poudre ou extraits de thé vert

the-vert-tasseTraditionnellement, le thé vert dont les composants chimiques sont solubles, est le plus souvent consommé sous forme d’infusion. En 1738 Le moine Nagatani Soen mit au point la “méthode Uji” (ou Méthode Sencha) qui consiste à rouler les feuilles après une torréfaction délicate de quelques secondes à la vapeur d’eau. Le roulage brise les membranes cellulaires des feuilles et offre l’avantage excellent de décupler l’extraction des substances actives du thé vert dans l’eau chaude. De nos jours, la plupart des thés verts japonais sont produits à l’aide de cette méthode. Une autre forme de transformation traditionnelle est le meulage à la pierre pour obtenir une fine poudre de thé vert. Les poudres de thé vert obtenues à partir de Tencha ou de Gyokuro sont appelées Matcha. Tous les autres thés moulus reçoivent le nom de Micro Cha. Selon la méthode traditionnelle de la cérémonie du thé au Japon, une petite quantité de Matcha (1,5 à 3g environ en fonction du type de Matcha) est mélangée à de l’eau chaude et fouettée avec l’aide d’un fouet en bambou. On boit le tout en quelques gorgées, et par ce fait, on absorbe la totalité de la feuille. Donc dans ce cas l’organisme reçoit aussi des ingrédients non solubles du thé Poudre Matchavert. Sous forme de poudre, l’assimilation des polyphénols est nettement supérieure. La poudre de thé vert est également excellente en boisson froide type shake, smoothies avec du lait d’amande ou de riz et est parfaite à consommer en complément de la boisson régulière de thé vert. En plus du Matcha, il existe aussi la poudre de Benifuuki qui est reconnu pour son puissant effet antiallergique et sa stimulation du métabolisme. En plus de ces nombreuses variétés de thés verts, il existe des extraits de thé vert sous forme de capsules ou de poudre. Le but de ces produits est d‘offrir à ses consommateurs des concentrations élevées des catéchines dont la communauté scientifique parle beaucoup en ce moment pour leurs effets positifs sur des maladies chroniques ou sévères comme le cancer ou les problèmes de poids. Extrait-de-the-vertComme cité ci-dessous, certaines molécules isolées sont appropriées pour le traitement de maladies très particulières. Mais en principe les complexes nutritifs dans la plante sont beaucoup plus efficaces et mieux tolérés par nos organismes. Enfin, contrairement aux produits cités ci-dessus, il existe aussi sur le marché une grande quantité de produits tendance, basés sur le thé vert : des crèmes, huiles, biscuits, parfums, boissons en canettes en passant par la crème glacée. Il est important de savoir que ce type de produits sont très souvent préparés avec une matière première de qualité très médiocre et n’ont souvent aucun effet significatif sur la santé.

10. Bienfaits des ingrédients thé vert

scientist working at the laboratoryLes nombreux bienfaits du thé vert sur la santé de ses amateurs sont attribuables à la complexité des ingrédients que cette plante médicinale renferme. Voici les critères principaux :

  1. Type, Dosage, qualité et quantité d’ingrédients
  2. Combinaison et synergies des différents ingrédients
  3. Biodisponibilité des ces ingrédients pour l’organisme humain

D’après ces trois critères, le thé vert a des propriétés médicinales particulièrement puissantes. Il renferme plus de 100 nutriments et composants chimiques essentiels dont les catéchines (EGCG) qui font l’objet de nombreuses recherches, des acides aminés (dont la L-Théanine), des alcaloïdes (dont la caféine sous forme nettement plus tolérable que dans le café), de très nombreuses vitamines, des minéraux et des oligoéléments. Pour reprendre le sujet des catéchines, celles-ci n’existent dans quasiment aucun autre aliment sous la même forme ou dans les mêmes concentrations. Le thé vert est aussi en tête dans le classement des meilleurs fournisseurs d’antioxydants : le Matcha a un des taux ORAC les plus élevés au monde.

Dans la plupart des études scientifiques on retrouve extrêmement fréquemment le fait que les Polyphénols (composés amers et tanins) du thé vert ont des propriétés médicinales excellentes. Ici aussi, aucune autre plante ou nourriture ne renferme autant de cette catégorie de nutriment. On mentionne souvent les catéchines EGCG, l’acide aminé L-Théanine en liaison chimique avec la caféine, et certains autres composés chimiques amers. Résumé des principaux bienfaits sur la santé :

  • The-vert-EGCGNutrition : Vitamines essentielles, minéraux et oligoéléments. Ils ont des effets notables sur la vue, la santé bucco-dentaire et le métabolisme. L’absorption de ces substances provient principalement de l’ingestion des feuilles entières (particulièrement le Bancha) ou via le Matcha.
  • La caféine, liée aux composés chimiques amers et contrairement à la caféine présente dans d’autres boissons (café, thé noir, Oolong, etc. sauf le thé blanc) est nettement mieux tolérée quotidiennement par l’organisme du fait de la présence de L-Théanine (acide aminé) : favorise la concentration, la faculté d’apprentissage, le tonus corporel et l’endurance, effets positifs sur le système cardiovasculaire, le système nerveux central et le cerveau.
  • Le polyphénols du thé vert, c’est-à-dire les composés chimiques amers et les tanins, les ingrédients végétaux secondaires (dont catéchines, flavonols, saponines et l’huile essentielle) : des effets positifs notoires sur le métabolisme, notamment le foie,(élévation du métabolisme basal, réduction de l’absorption de gras et soutient les éventuelles pertes de poids), nettoyages des poisons, détoxification (renforce les reins), digestion (principalement bon pour l’intestin grêle et le gros intestin) et les processus d’inflammation dans l’organisme. Le thé vert a également un pH basique donc régule la sur-acidification du corps.
  • Antioxydants : le thé vert a un des taux ORAC (ration d’absorption de radicaux libre) les plus élevés de toutes les nourritures au monde.

Ce n’est pas uniquement à cause de ses ingrédients particuliers, mais surtout de leur biodisponibilité, des combinaisons et synergies existant entre eux que le fait de boire du thé vert est connu comme étant un moyen très efficace de se maintenir en bonne santé ou de se guérir de nombreuses maladies. Le dernier aspect à considérer est que les bienfaits du thé ne proviennent pas de la qualité des mono-substances isolées qu’il renferme. À quoi serviraient des composants dits bons pour la santé, qui d’après une analyse en laboratoire seraient contenus en quantité recommandée, mais qui ne pourraient que partiellement être assimilés par le corps à cause de leur mauvaise biodisponibilité ? Par ailleurs, certaines substances sont redevables de leurs effets bénéfiques à la combinaison avec d’autres substances. L’aspect nutritionnel mentionné plus haut est d’autant plus important que de nos jours, les hommes se nourrissent mal car dans bien des cas les individus ont des mauvaises habitudes alimentaires ou bien simplement accès uniquement à des aliments pauvres en éléments nutritifs. Par ailleurs, compléter son alimentation à l’aide de compléments conformes (qualité, pureté, biodisponibilité, largeur du champ d’application) s’avère cher et laborieux.

  • Catéchines / Flavonoïdes (Catéchine (C), Epicatéchine (EC), Epigallocatéchine (EGC), (ECG), Epigallocatechin-3-gallat (EGCG), EGCG Méthylés (EGCG3″Me et 4″Me).
  • Flavonols, ex : camphorol, quercétine, myricétine.
  • Saponines.
  • Polysaccharide (liés).
  • Caroténoïde (Beta-carotène).
  • Chlorophylle.
  • Enzymes.
  • Tanins.
  • Acide gras (saturés et non-saturés dont l’acide α-linolénique (ALA)
  • Acides aminés (L-Théanine, GABA, acide glutamique, arginine, lysine, acide aspartique).
  • Huiles essentielles (360 à 400 huiles communes qui n’ont pas encore étés étudiées).
  • Alcaloïdes, caféine (théine) très bien assimilée avec la liaison à la L-Théanine, contrairement au café (lié à des tanins).
  • Autres Alcaloïdes, Théophylline.
  • Vitamines : A, B1, B2, B3 (Niacine), C, E, K.
  • Minéraux et oligoéléments : grandes quantités avec une excellente biodisponibilité et d’autres oligoélément très rares, excellente source de Fer.
  • Antioxydants : un taux ORAC très élevé.
  • Au total, environ 200 à 250 substances végétales secondaires excellentes pour la santé, dont une grande partie n’a pas encore été pleinement étudiée.

11. Qualité du thé vert

The-vert-recolteUn très grand nombre d’études scientifiques confirme que la composition chimique du thé dépend de plusieurs facteurs. La qualité du produit, les effets qu’ils offrent varient énormément. Les écarts de qualité sont gigantesques au sein de la filière théicole, comparables à l’industrie du vin. Cela va de la qualité déplorable et mauvaise pour la santé à des produits d’une noblesse et d’une harmonie exceptionnelles avec les effets correspondants. Pour faire partie des produits de bonne qualité, certains critères sont à prendre en compte :

  • Situation géographique, climat (qualité du sol, exposition solaire, journées chaudes nuits froides, pas d’eau stagnante, beaucoup de vent);
  • Nombre de récolte par an;
  • Méthodes de production (engrais, récolté à la main, mise à l’ombre);
  • Type de graine (Variété Sinensis ou Assamica, Yabukita, Gohok…);
  • Processus de transformation (Vapeur d’eau, expérience du producteur, sélection à la main);
  • Fraîcheur (transport et conservation).

Il est évident que les qualités supérieures offrent des propriétés médicinales bien meilleures.

Après toutes ces observations, on rappelle que le thé vert est généralement considéré comme une des meilleures plantes médicinales universelles. Il est certain que de très nombreuses autres plantes médicinales sont très efficaces pour des symptômes ou des maladies spécifiques, mais il faut considérer que le thé vert est relativement facile d’accès, bon marché et particulièrement simple et plaisant à consommer. En la comparant avec d’autres plantes médicinales (camomille, pomme, lavande, propolis…), c’est clairement le thé vert qui semble offrir l’arsenal de bienfaits préventifs et curatifs le plus vaste, pertinent et sous la forme la plus biodisponible.




13 Responses to “Les bienfaits du thé vert”

  1. tres interessant, j’ai appris beaucoup de choses

    • Mme. Hyde,

      Merci beaucoup pour votre commentaire.
      Nous prenons le thème du bien-être par le thé vert très à coeur et apprécions votre soutien.

      Cordialement,
      Dr. Jörg Schweikart

  2. Bonjour

    Merci beaucoup pour cet article complet – et pour ses nombreux liens qui permettent d’approfondir. Je ne pensais pas que le thé vert pouvait être aussi bon pour la santé. Existe-t-il un moyen simple de se procurer des “kit de the vert” de bonne qualité pour un prix raisonnable?

  3. Bonjour

    Le thé vert “gunpowder” en provenance de Chine est-il de bonne qualité?

    http://www.kkdiscount.com/product_images/a/324/temple-of-heaven-gunpowder-green-tea-250__38538_zoom.jpg

    • Bonjour,
      Merci pour votre question.
      Le Thé vert “Gunpowder” est un thé chinois extrêmement répandu et bon marché, et donc produit de manière massive et standardisée produit en masse.
      Ce genre de produit est très souvent de très faible qualité (usage de pesticides, fertilisation avec des substances chimiques, polluants…). Ces différents composants peuvent être nuisibles pour la santé voire, cancérigènes et se retrouvent en grande quantité dans votre tasse puis votre organismes. Par ailleurs ils causent également de graves problèmes de santé pour les agriculteurs qui le produisent.
      Notre expertise se tournant avant tout vers la santé, nous recommandons les thés verts japonais car ceux-ci sont torréfiés à la vapeur, processus plus délicat pour les arômes, vitamines et la composition chimique de la plante en général. A contrario le “Gunpowder” est un thé sauté au Wok à haute température et une très grande partie de ses ingrédients sont endommagés par ce processus. Ceci peut rendre ce thé difficile à tolérer pour l’organisme.
      Par ailleurs, il est préférable d’opter pour un thé vert japonais certifié bio, dont l’année de récolte est indiquée (garantie de fraicheur) et ou le nombre de récoltes est indiqué. Le thé bio le plus qualitatif provient d’une plante qui n’est exploitée qu’une seule fois par an dans un sol riche. Cela n’est malheureusement pas le cas de tous les producteurs.

      Bien évidemment, le prix sera différent mais les qualités de ce genre de produit seront incomparables tant d’un point de vue gustatif que de santé.
      J’espère que cette réponse vous sera utile.
      Cordialement,
      Dr. Jörg Schweikart.

  4. Bonjour,
    merci pour votre article très détaillé!
    Boire du thé froid mizudashi tout au long de la journée est t’il autant bénéfique que les infusions chaudes (polyphénols etc…)?
    cdt
    marc

    • Bonjour,

      En principe, il est préférable de boire le thé vert dans les 10 minutes après l’infusion.
      Comme dans le cas des jus de fruit frais, c’est dans cette fourchette horaire que le complexe nutritif est optimal.
      Au delà, le processus d’oxydation altère de manière significative les propriétés du thé vert.

      J’espère que cette réponse vous sera utile.
      Cordialement,
      Dr. Jörg Schweikart.

    • Merci pour votre réponse mais qu’en est t’il quand l’infusion est à froid et continue?

    • Bonjour Monsieur,

      Le thé vert japonais (Mizudashi) infusé à froid est en principe moins puissant en terme de bienfait que le thé infusé à chaud car l’extraction de ingrédients est moins intense.

      J’espère que cette réponse vous sera utile.
      Cordialement,
      Dr. Jörg Schweikart.

    • Merci pour votre réponse claire, ayant un cancer je dois privilégier l’infusion chaude. A ce sujet, le Dr David Servan Schreiber préconise 10′ d’infusion pour optimiser la production de composés anti-cancer, or je lis par ailleurs des temps plutôt autour de 2-3′. Où est la vérité? Merci

    • Bonjour Monsieur,

      Il est juste d affirmer en cas de cancer qu’une quantité importante de catéchines (notamment EGCG) est recommandée. Cela permet d’avoir une action antioxydante intense et plus ciblée. C’est probablement dans ce cadre que Dr David Servan Schreiber recommande les infusion longue. Cependant du point de vue gustatif ce genre d’infusion devient difficilement tolérable.
      Si vous souhaitez ingérer un grand nombre de catéchines, je peux vous recommander de prendre un extrait de thé vert très riche en catéchines. Il faut toutefois veiller à prendre un extrait de thé vet de haute qualité car la teneur en catéchines biodisponibles sera plus élevée.

      J’espère que cette réponse vous sera utile.
      Cordialement,
      Dr. Jörg Schweikart.

  5. Bonjour,

    Merci pour cet article extrêmement bien documenté et très intéressant.

    Je consomme depuis des années un thé vert bio Sencha de Chine. Quelle est la différence avec le Sencha Japonais ?

    Merci pour votre réponse.

    • Bonjour,

      Merci pour cette question.
      Comme vous le rapportez ici, le Sencha, ne proviennent pas uniquement du Japon. Sous cette appellation figurent aussi de nombreuses sociétés, notamment chinoises et indiennes, produisant du thé vert avec la “méthode japonaise”.
      Au delà des écarts qui existent au sein de toute catégories de produits, cette appellation peut donc cacher des produits de qualité extrêmement variable.
      Voici quelques question à se poser lors de l’achat du thé vert: de quelle année provient ce thé, de quelle récolte, combien de récolte y a t’il par an, de quelle plantation, est-il testé contre les pesticides, contre la radio activité, etc.
      Vous pouvez consulter l’article http://www.thevert.com/sencha/ pour plus d’informations.

      J’espère que cette réponse vous sera utile.
      Cordialement,
      Dr. Jörg Schweikart.

Leave a Reply