Vitamines dans le thé vert

Beta carotène, Vitamines A, B, C, E, K 

Vitamines dans le thé vert

Le thé vert est très riche en vitamine C, A, B, E et K. Mais seules des faibles quantités sont extraites dans le thé, d’où l’intérêt du thé vert en poudre.


Le thé vert, source de vitamines

Le thé vert et en particulier le Shinsha japonais (le premier thé du printemps) ou le thé Sencha japonais issu de la première cueillette, possèdent près de 250 mg de vitamine C pour 100g de feuilles. Les feuilles de thé vert présentent en outre des quantités importantes de Vitamine A (beta-carotène), B1, B2, B3 (Niacine), E et K. On peut supposer que les feuilles de thé contiennent encore d’autres vitamines. A ma connaissance, aucune étude ne s’est encore penchée sur ce sujet. Les vitamine ont des interactions positives avec de nombreux autres composants du thé vert, et renforcent ses bienfaits médicinaux.

Dans une infusion réalisée à partir de 3g de thé vert, seuls entre 4 et 6 mg de Vitamine C passent dans l’eau du thé, avec des quantités aussi faibles des autres vitamines hydrosolubles. Les vitamines liposolubles que sont les vitamines A, D, E et K ne se retrouve de la même manière qu’à peine dans le thé infusé. En consommant réellement les feuilles de la plante dans une infusion ou sous forme de poudre de thé, comme le thé Matcha, on peut absorber et refaire le plein de ces vitamines dans toute leur biodisponibilité. C’est particulièrement important à noter pour profiter pleinement des vitamines qui ne sont pas hydrosolubles et qui ne passent pas dans l’eau lors de l’infusion.

Le tableau ci-dessous résume les études disponibles menées sur la teneur en vitamines des thés verts.

Gyokuro21,00,301,166.011016,6na
Matcha30,00,601,354.06028,1na
Sencha13,00,351,404.025068,1na
Bancha14,00,251,405.4150nana
Hojicha12,00,100,820,844nana
Kamairicha5.80,351,807.0200nana
Thé vert (la variété)5,8-29,00,10 à 0,600,82-1,800,8-7,044-25024-80120-1428μg
Oolongde 15,0 à28,30,130,865.743nana
Thé noir 9,0-17,40,100,8010.032na60-80μg
Besoins quotidiens2,0-6,01,0-1,31,1-1,513-1710011-1565-80

Source : Chu, 2010, p.8; Chu und Juneja, p. 14; Teufl, p. 66ff. Almeida und Figueira, p. 295ff. Burgerstein,p.166ff. Dans une analyse réalisée par Chu et Juneja, il est montré – et c’est impressionnant – dans quelles faibles quantité les vitamines finissent réellement dans la boisson du thé infusé :

Gyokuro0,010,060,3010,00
Matcha      
Sencha0,030,104.00
Kamairicha0,030,103,00
Bancha0,020,102,00
Hojicha0,020,10Traces
Oolong 0,030,10
Thé noir0,010,20

3g de thé en vrac furent infusé durant deux minutes dans 100 ml d’eau bouillante.

Bienfaits des « vitamines de thé »

Les vitamines fortement présentes dans le thé vert possèdent une panoplie de fonctions essentielles pour la santé. Un apport quotidien en thé est particulièrement profitable, étant donné que ces vitamines sont pour une partie moins absorbées à travers notre alimentation habituelle, ou quand un besoin plus élevé n’est pas comblé et subsiste.

  • La vitamine C : cet antioxydant essentiel joue un rôle dans le synthèse de la carnitine, la diminution du cholestérol, la protection de l’endothélium, la désintoxication du foie (élimination des toxines hépatiques), une amélioration de l’absorption du fer, la production d’hormones, la production de collagène, la prévention contre les risques de contracter de nombreuses maladies, contre l’affaiblissement du système immunitaire, la fatigue, la dépression, etc.
  • La vitamine A (béta-carotène)
  • La vitamine B1 pour le métabolisme énergétique, le système nerveux, la cicatrisation et la production de collagène ; une carence en Vit. B1 provoque des troubles psychiques, des troubles cardiaques, des défaillances du système immunitaire, de la fatigue et une faiblesse musculaire, une irritabilité de l’humeur, etc. Pour profiter des avantages de la vitamine B1, un apport de faible quantité suffit, tant qu’il est quotidienne
  • La Vitamine B2 a un rôle antioxidant pour les cellules, aide à la production d’énergie, la métabolisation de l’homocystéine, le développement des tissus. Une carence en vitamine B2 provoque des troubles oculaires, de l’anémie, des problèmes dermatologiques (problème de peau), des lèvres gercées et des troubles psychiques.
  • La vitamine B3 (Niacine) est particulièrement oxydante pour le foie, régule la glycémie, aide à la transformation du cholestérol, le métabolisme cellulaire. Une carence en vitamine B2 provoque des problèmes de peau, des lèvres gercées et une dérégulation du système nerveux.
  • La vitamine E est un antioxydant liposoluble essentiel, aide à la fluidification du sang. Une carence en vitamine E peut provoquer une stérilité, une défaillance musculaire du cœur, des troubles neurologiques, favorise l’anémie, et augmente les risques de contracter de nombreux virus et infections courantes.
  • La vitamine K est un antioxydant liposoluble puissant, aidant à la coagulation du sang, la métabolisation du tissu conjonctif, et la croissance des os.

La vitamine C dans le thé vert

En Chine et au Japon, le thé vert est considéré comme une bonne source de vitamine C, à la différence des autres sortes de thé fermenté. On trouve dans les feuilles de thé des niveaux de teneurs très variables en vitamine C, selon la qualité des feuilles, leur type botanique, leur âge, et le moment où elles ont été récoltées et la manière dont elles ont été conservées.

D’après une étude de Chu et Juneja, la teneur en vitamine C dans le thé vert oscille entre 44 et 250 mg pour 100g de feuilles de thé (1). A noter que le Sencha est la sorte de thé vert qui se place, de loin, en tête de liste. On sait que le premier thé du printemps fait des jeunes feuilles et des bourgeons, appelé le thé Shincha, atteint des taux de vitamine C particulièrement élevés. Ils devraient dépasser le taux de 250mg du thé Sencha. La vitamine C dans le thé Oolong et le thé noir reste en revanche extrêmement faible, entre 8 et 0mg, et disparait presque totalement durant le processus de fermentation.

On considère que la teneur en concentration de vitamine C atteint les mêmes niveaux qu’une orange moyennement grosse (70mg de vitamine C), un Kiwi de 100g (80mg de vit. C) et qu’une papaye moyennement grosse (195mg de vit. C). Le thé vert a cependant assez naturellement une concentration nettement plus faible que la « bombe à vitamine C » qu’est la cerise de l’acérole (aussi appelée cerise de la Barbade ou cerise des Antilles).

L’apport recommandé quotidien de 100mg de vitamine C dans l’alimentation normale d’un adulte est couverte par la consommation d’environ 40g des feuilles de thé d’un cultivar Sencha ou d’encore 60-70g des feuilles d’un Bancha ou d’un Matcha.

Il faut avoir à l’esprit qu’une petite partie seulement de la vitamine contenue dans les feuilles de thé est extraite de la plante à l’eau du thé. Dans l’étude citée ci-dessus, réalisée par Chu et Juneja, 4mg de vitamine C furent mesurés dans une infusion de 3g de feuilles de Sencha. D’autres sources font mention d’environ 6mg. (3) Dans l’échantillon de Thé Gyokuro, les mêmes analyses indiquent une teneur en vitamine C de 10mg, même si les feuilles du Gyokuro contiennent moins de la moitié de vitamine C. Une des deux valeurs obtenues avec le Gyokuro est donc bien erronée. Néanmoins, on peut toujours s’en tenir au fait que l’infusion de thé vert contient une teneur en vitamine C qui est considérée comme relativement élevée. Cependant, en quantité absolues, seule une petite partie des besoins quotidiens peut être couverte par cette boisson. Selon la tradition, le thé était utilisé avec succès par les marins pour éviter et lutter contre la maladie du scorbut.

Il mérite d’être souligné que la vitamine C se détériore avec la chaleur. On pourrait être près de supposer qu’en faisant infuser le thé vert avec de l’eau chaude, on détruirait la vitamine. Toutefois, des études faites en Chine montrent que, très étonnamment, ce n’est pas le cas. Les composants du thé vert semblent stabiliser la vitamine C, de telle sorte qu’elle ne disparait pas.

Une autre particularité du thé vert est sans grande teneur en fer, en particulier dans le cultivar Bancha. En consommant des feuilles de Bancha, on peut combler ses besoins en fer tout en étant végétarien ou vegan. L’utilisation du fer végétal, dans le corps s’accroit grâce à la vitamine C et est réduit nettement avec les catéchines. Il semble aussi qu’en dégustant un thé vert, la vitamine C présente dans celui-ci limite l’entrave des catéchines dans l’utilisation du fer. En revanche, dans le thé noir, rien ne limite l’effet freinant des catéchines.

Le thé vert, pour plusieurs de ses cultivars et quand il est de haute qualité, possède une des plus hautes teneurs en vitamine K de tous les aliments. Il s’agit ici de la vitamine K1 (la vitamine K végétale). D’après Almeida et Figueira, on trouve dans le thé vert cette vitamine dans des quantités allant de 120 à 142 µg pour 100g de feuilles. (5) Pour comparer ( (2) Burgerstein, p.165f) : le chou contient 1500µg pour 100g, le poulet comme les épinards contiennent respectivement 500µg et 145µg. Dans le cadre d’une alimentation normale, il est recommandé aux adultes un apport quotidien de 60-80µg.

Vitamines et bêtacarotène dans le Matcha

Dans le cas du Matcha déjà cité, les feuilles du thé vert Tencha, dont les plants sont toujours délicatement ombragés durant leur croissance, sont très finement moulues. Ainsi, on consomme l’intégralité des feuilles de thé, et on peut bénéficier de tous les composants qui ne sont pas hydrosolubles. Le Matcha est, en ce qui concerne les vitamines, particulièrement riche en bêta-carotène, un précurseur de la vitamine A, et en vitamines B1, B2, B3 (Niacine), E et K (cf. le tableau ci-dessus). Une étude de la firme Aiya sur leur thé Matcha Hikari délivre des valeurs équivalentes.

Vitamine A (Betacarotène)300 mg / g
Vitamine A (Equivalent du Retinol)25 mcg / g
Vitamine C1,85 mg / g
Vitamine E0,183 mg / g

Source : Mesure d’AYA Ecopra Research Co Ltd., Tableau des norms de composition des aliments au Japon, 5e edition révisée, 2010

Etant donné que le Matcha a aussi beaucoup d’autres substances nutritives de valeur,  il est recommandé pour sa propre alimentation d’ajouter la poudre de thé vert Matcha plusieurs fois par semaine dans un milkshake ou un smoothie.

Sources :

1 Chu, D., C. und Juneja, LR, Allgemeine Chemische Zusammensetzung von grünem Tee und seine Infusion, in der Chemie und Anwendungen des Grünen Tees 1997 S. 14ff. 2 Burgerstein, Lothar, Handbuch Nährstoffe, 12 Aufl., Seite 192ff. 3 Chow Kit; Kramer, Ione, Alle Tee in China 1990 S. 90. 4 Teufl, Cornelia, Grüner Tee, Falken, 1998/1999, S. 66ff. 5 Almeida, Cristina MM Figueira, Maria E., Vitamin K in Grünem Tee, in Tee in Gesundheit und Prävention 2013, S. 295ff.




Leave a Reply