Théière en Fonte – Tetsubin Kyusu

Tetsubin Kyusu 

Théière en Fonte – Tetsubin Kyusu

Tetsubin Kyusu : Théières en fonte (émaillées avec filtre intégré). Sublimes et longue durée de vie. Pour infuser le thé et non pour bouillir l’eau.

Avantages des théières en fonte

Depuis plusieurs années les théières en fonte sont devenues très populaires auprès des amateurs de thé du fait de leurs propriétés spécifiques et de leur esthétique. Elles offrent des options intéressantes parmi les différentes types de théières sur le marché.

Conservation exceptionnelle de la chaleur

Les théières en fonte sont produites à partir d’une qualité de fonte spéciale. La fonte est plus poreuse que l’acier pur et conserve de ce fait nettement mieux la chaleur de sorte que le thé peut rester chaud jusqu’a 1h dans ce genre de théière, sans recourir à un réchaud. Il existe aussi des réchauds à théière en fonte assortis qui permette de garder le thé à une température agréable pendant de longues heures durant les périodes froides de l’année.

Bonne répartition de la chaleur et filtre pratique

La fonte est un matériau qui offre l’avantage particulier de très bien répartir la chaleur au sein de la totalité de l’objet chauffé. Cette propriété est excellente pour le goût du thé infusé. En général, les théières en fonte sont équipées d’un filtre en Inox intégré et pratique pour la préparation du thé. 

Émail

L’intérieur des théières en fonte de haute qualité sont émaillées avec un émail de haute qualité. Cette couche ne protège pas uniquement de la rouille mais est plus neutre du point de vue gustatif que les théières en argile (Kyusu japonais ou Yixing de chine). Certains thés nobles s’harmonisent particulièrement biens avec des types de théières en argile. En effet, les minéraux précieux de l’argile naturelle de haute qualité ont des interactions positives du point de vue gustatif. En revanche, pour une alternance de différents thés ou de tisane (ex: rooibos) au quotidien, une théière en fonte émaillée neutre peut avoir des avantages non négligeables.

Théière à motifs et reliefs splendides

Du point de vue esthétique, les théières en fonte sont très belles et ont différentes formes et motifs traditionnels au Japon. Les motifs les plus fréquents sont Arare (grêle), Hada (peau), Itome (ficelle), Sakura (fleur de cerisier). On trouve également des dessins figuratifs de nature. Pour plus d’informations sur ce sujet vous pouvez consulter l’article motifs de théière en fonte. Du fait de leur belles formes, ces objets sont souvent utilisés comme décoration dans les salons de thé ou chez les amateurs dans leurs cuisine ou salle à manger.

Durée de vie extrêmement longue en cas de bonne utilisation

Un autre avantage important des théières en fonte est leur durée de vie très longue. En cas de bonne utilisation et d’un entretien régulier, elles peuvent s’utiliser toute une vie, voire se passer d’une génération à l’autre. Conseils pratique ici, utilisation et entretien des théières en fonte.

Nanbu-Tetsubin : Meilleure qualité au Japon

Les meilleures théières en fonte proviennent du Japon et sont produites à base de minerai de Fer d’une pureté très élevée. Elles sont produites avec un soin incroyable, couvertes d’un émail naturel de haute qualité et peuvent nécessiter plusieurs mois pour être confectionnées, assemblées, décorées etc. Ces théières portent le nom de Nanbu-Tetsubin. Des copies bas de gamme de ces théières japonaise sublimes proviennent d’usines chinoises, vietnamiennes, ou coréennes. Je recommande donc de bien veiller à ce que les produits proviennent d’une source fiable et soient faits à base de matières premières de choix. 

Fonte émaillée vs. fonte non émaillée

Il existe principalement trois types d’accessoires en fonte :

  1. Théières émaillée à l’intérieur, servant à infuser le thé et non pour faire chauffer l’eau
  2. Bouilloires en fonte non émaillée en revanche faites uniquement pour faire bouillir l’eau
  3. Modèle combiné (rare), “bouilloire-théière”

1. Théière en fonte : intérieur émaillé

Émail, protection contre la rouille

Comme la fonte moderne est sensible à la rouille, on traite les objets en fonte pour leur donner une couche protectrice, le plus souvent de l’émail (ou en matières synthétique pour les produits de qualité inférieure). Cette protection contre la rouille permet une conservation de l’eau chaude pendant longtemps sans risque de rouille.

Émail, plastique ou laque ?

Au lieu d’être émaillées avec un matériau naturel, certaines théières bon marché (souvent de Chine ou du Vietnam) sont couvertes d’une couche de plastique, ou de laque synthétique. Il faut absolument choisir les théières qui sont émaillées avec un émail naturel (non toxique & plus durable que les matières artificielles). 

Selon le Larousse l’émail est une “matière vitreuse, transparente ou opaque, dont on recouvre certaines matières pour les protéger, leur donner de l’éclat ou les colorer d’une façon inaltérable.”

Ne pas utiliser une théière en fonte pour chauffer l’eau

Le grand désavantage de presque toutes ces théières en fonte est le fait qu’elles ne sont pas faites pour chauffer ou faire bouillir l’eau sur des plaques ou une gazinière. Il existe une exception, comme mentionné ci-dessus, la théière “combi”. Cela est dû au fait que les différents matériaux de la théière se dilatent à des températures, des degrés et des vitesses différents. Cela peut très rapidement mettre votre précieuse théière hors d’état, ce qui serait dommage lorsqu’on considère leurs prix relativement élevés pour les modèles de qualité. La laque synthétique des produits de faible qualité risque de fondre et de contaminer l’eau et pire encore si la fonte est de mauvaise qualité des traces de métaux lourds (très toxiques) peuvent entrer dans l’eau de l’infusion.

2. Bouilloire en fonte : intérieur non-émaillé

La fonte Satetsu résiste à la rouille et n’a pas besoin d’être émaillée

Traditionnellement, avant la découverte des processus industriels de production de la fonte, on employait de la limaille de Fer (jap. Satetsu) pour produire les bouilloires (détails plus bas). Ce matériau haut de gamme possède des avantages énormes et ne rouille pas du fait de son épaisseur et de sa très faible teneur en carbone. De ce fait, ce genre d’accessoire (très rare et couteux de nos jours) n’a pas besoin d’être protégé de l’intérieur et ne doit pas non plus subir de traitement anti-rouille pour le reste de la théière. De ce fait on peut chauffer les bouilloires Satetsu (Jap. Satetsu-Tetsubin) directement sur une plaque chauffante, ou une flamme.

Améliore la saveur de l’eau

Traditionnellement, le Tetsubin est utilisé faire bouillir l’eau pour la cuisine et notamment bien sûr le thé, mais il peut servir aussi pour le café. Un avantage fantastique du Satetsu (non émaillé) est lié au fait qu’il améliore considérablement l’eau. Lorsqu’on laisse frémir l’eau dans la cuve elle se charge en ion Fer bioactif. Il s’agit donc d’une source saine et excellente de Fer.

Satetsu : meilleure qualité et prix élevé

De même, du point de vue purement esthétique et décoratif, les Satetsu-Tetsubins sont parmi les plus belles bouilloires au monde. Leur production est extrêmement longue et complexe; ce qui explique leur prix exorbitant sur le marché (>1000€). Malgré ces prix très élevés, les livrets de commande producteurs de Satetsu sont saturés et l’attente pour recevoir ces précieuses théières peut être de plus de 3 ans ! Plus d’information sur ce sujet dans l’article Satetsu Tetsubin.

Gantetsu : Bonne qualité et plus abordable

L’acier Gantetsu (Fer de roche) est beaucoup plus accessible en terme de prix. Ces bouilloires sont produites à partir d’acier sensible à la rouille. Toutefois cet acier est chauffé d’une telle manière qu’elle devient résistante à la rouille. Pour plus d’informations vous pouvez consulter l’article Tetsubin : Bouilloire Japonaise en fonte.

3. Modèle combiné : théière émaillée, compatible pour bouillir l’eau

Quasiment toutes les théières laquées ou émaillées de l’intérieur ne sont pas adaptées pour servir de bouilloire. Une exception intéressante à cette règle existe chez la marque japonaise la plus fameuse Iwachu, provenant de la ville de Morioka, centre historique de la production d’acier au Japon. Il s’agit du modèle Arare-Modell Type 5, un Tetsubin en acier Nanbu.

Théières en fonte : les Précautions à prendre

Avant d’acheter des une théière en acier, il est essentiel de comprendre les différents critères qualitatifs. Le marché est dominé par des théières bas de gamme produites en masse en Chine ou au Vietnam qui coûtent environ 30e. À l’inverse, les modèles japonais sont de bonne qualité, il portent le nom de Tetsubin Kyusu (particulièrement qualitatifs : les Nanbu Tetsubin ou Yamagata Tatsubin). Ces modèles japonais coutent environ 90€ et offrent des avantages considérables : 

  • L’acier Gatetsu est de haute qualité est ne pose pas de problèmes du point de vue santé. Certains producteurs donnent un certificat de pureté.
  • Il conserve beaucoup mieux la chaleur, la saveur et l’arôme du thé. 
  • Modèle combo : permet de chauffer l’eau malgré l’émail intérieur et améliore les qualité de l’eau lorsqu’elle est chauffée ainsi.
  • Émail de bonne qualité est inoffensif pour la santé et a une très longue durée de vie. 
  • Extérieur émaillé avec un matériau naturel comme l’Urushi, la laque végétale, un couche de limaille de Fer, ou encore une laque de thé vert. Les couleurs extérieures ne posent pas de risque de santé non plus pour les théières de qualité.
  • Production à la main, motifs traditionnels et détails artistiques en surface.
  • Formes plus élégantes, moins standardisées.
  • Plus légères au poids.

Théières et bouilloires en fonte : Facteurs de qualité 

 Théière en fonte, intérieur émaillé, laque synthétique ou plastiqueThéière japonaise en fonte : Tetsubin Kyusu
(Gantetsu) émail intérieur
Bouilloire japonaise en fonte : Gantetsu- ou Satetsu-Tetsubin
QualitéFaibleÉlevéeÉlevée à extrêmement élevée
UtilisationPréparation du thé Préparation du théBouilloire et source de Fer
OrigineMajorité de Chine, aussi Corée, VietnamJaponJapon
ProductionIndustrielle, MasseMachine et mainMain
Aspect santéRisque métaux lourds avec usureAucun, certains produits même certifiésAucun, bon contre carence de Fer
MatériauAlliageGantetsu-acierAcier Gantetsu-ou  Satetsu (limaille de Fer)
IntérieurPlastique ou laque synthétiqueÉmailNon émaillé
Durée de vieQqs années au mieux, réparations impossibleTrès longue, Réparations possiblesTrès longue, Réparations possibles
InductionnonnonOui pour certains modèles
AvantagesBon marchéConservation de la chaleur, durée de vie, esthétique, et sécurité pour la santé

Améliore la saveur de l’eau (thé, café ou cuisine), apports en Fer, esthétique et tradition de la cérémonie du thé.

DésavantagesMatériau parfois toxique (alliages de mauvaise qualité, peintures), courte durée de vie, pas  esthétique objet standardiséPrix, pas d’amélioration de la saveur du théPrix très élevé, très difficile à trouver hors du Japon, sert uniquement à chauffer l’eau
Fourchette de prix30-60€90-300€Gantetsu: 90-350€
Satetsu: >1000€

Je recommande clairement d’opter pour un modèle de bonne qualité qui peut durer plus de 50ans et donc totalement amortir le prix. Les critères de qualité sont détaillés dans l’articles Comment reconnaitre un bon Tetsubin. 

Production des théières en fonte : Tetsubin Kyusu

Afin de bien comprendre les différentes propriétés et caractères des divers modèles de théières en fonte il est essentiel de comprendre, qu’à l’origine, les théières en fonte dérivent des bouilloires en fonte (Testubin).

Bouilloire en fonte : Tetsubin 

Le Tetsubin (jap : 鉄瓶 “chaudron en acier”) est la bouilloire en fonte de haute qualité qui est produit au Japon depuis de siècles. À l’origine, il sert uniquement à faire chauffer l’eau et non à infuser le thé. Le contact de l’eau avec les parois en Fer de haute qualité charge l’eau en ions Fer offrent des bienfaits énorme pour les personnes souffrant de carence. Tout aussi intéressant, dans le Tetsubin l’eau pour le thé obtient une saveur particulièrement plaisante et favorable pour préparer le thé. Aujourd’hui encore cet accessoire joue un rôle central dans la cérémonie du thé où l’on utilise les Tetsubins les plus qualitatifs. Pour plus d’informations sur l’origine et le développement de ces accessoires vous pouvez lire l’article Histoire des bouilloires en fonte au Japon.

À l’origine le Tetsubin est produit à base de limaille de Fer (Satetsu)

À l’origine, les parois intérieures des cuves et chaudrons en fonte ne sont pas émaillées. Traditionnellement pour produire la fonte Japon on utilisait la limaille de Fer Satetsu un matériau abondamment disponible au Japon.Cependant, la production de la fonte est des accessoires est un processus extrêmement long et coûteux. Si travaillé correctement, ce matériau présente l’avantage crucial de ne pas rouiller et mieux encore avec la chaleur cette fonte et l’eau interagissent et cela améliore les propriétés gustative de l’eau chaude. Le contact entre fonte et l’eau charge l’eau en Fer et augmente sa viscosité, et la tension de surface. L’eau chauffée dans une bouilloire de la sorte est est une bonne source de Fer biodisponible. Celles produites en limaille de Fer portent le nom de Satetsu-Tetsubins et sont prisées par les amateurs du monde entier comme étant les meilleures théières bouilloires à tout point de vue (conservation de la chaleur, goût, esthétique).

Développement plus tardif du Gantetsu Tetsubin en roche de Fer

Après la restauration Meiji, le Japon a connu une période importante d’industrialisation des processus de production de l’acier. C’est alors que la fonte Gantetsu vit le jour, une méthode beaucoup moins coûteuse et longue que la production du Satetsu, nécessitant une connaissance extrêmement spécifique. Il n’en reste pas moins que le Gantetsu  japonais (岩鉄 Rock Iron en anglais) produit à la main est une fonte de haute qualité. Les parois des Gantetsu sont traitées d’une couche de laque naturelle haut de gamme Urushi.

Théières Gantetsu émaillées

Plus récemment, les producteurs de fonte ont confectionné un modèle de Tetsubin qui permet non plus de chauffer l’eau mais d’infuser le thé (et de le garder chaud plus longtemps que dans de la céramique). Ces modèles ont un couche d’émail de haute qualité sur les parois internes. Cette protection anti-rouille permet de laisser les feuilles de thé vert infuser directement dans le récipient. Malheureusement, du fait de la couche d’émail l’eau n’entre pas en contact avec la fonte et ne bénéficie pas des bienfaits de cette interaction.

En production de masse, au lieu d’une couche d’émail minéral, il est très fréquent de trouver de la laque synthétique ou du plastique. Cela coupe aussi l’interaction entre l’eau et la fonte mais peut aussi également avoir un effet négatif (plastique de mauvaise qualité, odeur de “neuf”, goût de platique), voire nocif pour la santé.

Théière et bouilloire en fonte : Test

 De nos jours, on peut distinguer les bouilloires et théières vendues sur le marché selon deux types et deux niveaux de qualité. La grande majorité des produits est émaillée ou couverte avec de laque synthétique. Ce sont des modèles de production de masse provenant de Chine, du Vietnam, de Corée. Au Japon, on trouve au contraire des produits de haute qualité en fonte Gantetsu, souvent en provenance de la ville de Morioka et de Oshu / Mizusawa (portant alors le nom de”Nanbu Tetsubin”) située dans la région de Yamagata, et faites à la main.  Elle sont soit non émaillées, comme le veut la tradition ancienne des bouilloires Tetsubin, ou on un émail naturel Urishi, ce donc sont des théières et elles portent alors le nom de Tetsubin Kyusu. Plus récemment, le fameux producteur Iwachu a mis au point un modèle combinant les propriétés d’une bouilloire mais permettant aussi d’infuser le thé dans le même récipients, le tout à un prix assez raisonnable. Il existe également les Satetsus (à base de limaille de Fer), produits de la plus haute qualité disponible sur le marché, qui ne rouille pas. Il est essentiel de comprendre ces différences afin de faire son choix correctement.

Nanbu Tetsubin : bouilloire haut de gamme

Traditionnellement, les meilleures théière et bouilloires en fonte au Japon proviennent de la ville de Morioka (盛岡) dans la préfecture d’Iwate tout au Nord de l’île principale de Honshu. Elles sont également produites en qualité exceptionnelle à Mizusawa (水沢) une ville plus au Sud, et même si traditionnellement Morioka est plus connue, Mizusawa est devenu un centre de production d’objets en fonte en tout genre plus important. En 2006, Mizusawa a été fusionnée avec d’autres villes environnantes et la ville d’Ōshū (奥州市) est né. Morioka est spécialisée principalement sur la production d’ustensiles pour le thé. Les accessoires issus de cette dernière ainsi que Ōshū (anciennement Mizusawa) portent le nom de Nanbu Tekki (Fonte de  Nanbu, jap.: 南部鐵器). Les bouilloires sont appelées Nanbu Tetsubin (南部鉄瓶). Pour l’infusion du thé, les théières en fonte quant à elles portent le nom de Tetsubin Kyusu.

Yamagata Tetsubin : Cérémonie du thé

Mis à part le préfecture d’Iwate, la ville et préfecture de Yamagata (山形)  est un centre de production de Tetsubins. L’esthétique de ces objets est fortement influencée par celle qui jadis étaient produites à Kyoto (龍文堂). La fonte de Yamagata porte le nom de Yamagata Imono (jap.: 山形鋳物), et les bouilloires sont logiquement Yamagata Tetsubin. Elles sont appréciées par les maîtres de thé pour leur esthétique épurée, et sont souvent les bouilloires de choix pour la cérémonie du thé. Iwate et Yamagata font partie de la région de Tohoku (東北地方) centre historique de production artisanale de fonte au Japon. Plus d’informations sur l’origine et le développement de ces accessoires sont disponibles dans notre article Histoire des bouilloires en fonte au Japon.

Motifs traditionnels : Arare, Hada et dessins

Les décorations des Tetsubins ont une esthétique particulière et très raffinée qui est réalisée à la main par des artistes spécialisés dans cet art de la surimpression. Le motif le plus connu est le motif Arare (grêle, sorte de pointillé), suivi par le motif Hada (réalisé avec des boules de sable, ou encore de motifs naturels. Les théières ou bouilloires de haute qualité offrent un merveilleux spectacle de beauté et de raffinement artistique. Celle faites à la machine sont à des lustres de cette beauté. Souvent les motifs sont maladroitement copiés et ne s’embellissent pas avec le temps comme les modèles originaux. Pour plus d’informations vous pouvez consulter l’article Les motifs des théières japonaises en argile.

Pratiques et esthétiques 

La forme traditionnelle du Tetsubin de qualité est souvent une forme arrondie/ovale de ballon avec un volume typique de 1,2 à 5L. Il existe cependant des modèles plus petit et/ou aplatis (0,5-1L). Le Tetsubin possède une grande hanse dorsale qui permet de le manipuler à haute température. Les bouilloires (non émaillées) peuvent être chauffées sur des plaques électriques (parfois même induction selon les diamètres et modèles), ou sur une gazinière, et même une flamme. En revanche, les théières Tetsubin Kyusu sont émaillées de l’intérieur et ne ne peuvent pas être posées sur une source de chaleur sous risque de craquer. Les Testubins faits à la main on une durée de vie très longues, plus de 50 ans. Ils sont produits avec des splendides motifs ou dessins traditionnels en relief. Au delà de leur rôle centre dans la cérémonie du thé les Tetsubins sont appréciés pour les raisons suivantes : 

  1. Améloration de la saveur et des propriétés de l’eau (source de Fer biodisponible, pour les bouilloires non émaillées).
  2. Préparation du thé dans un Tetsubin Kyusu (théière en fonte aux parois émaillées) magnifique qui conserve la chaleur mieux que tout autre matériau.

Théière en fonte sur le gaz, plaques ou flamme ?

Les bouilloires peuvent se chauffer et sont même faites pour cela, mais pas les théières. En effet, les théières sont émaillées de l’intérieur et la différence de densité, et de vitesse de dilatation sous la chaleur font que le caisson peut se rompre. Il ne faut donc pas chauffer l’eau dans un Tetsubin Kyusu mais bien dans un Tetsubin. L’unique exception à la règle est le modèle combinés de la marque Iwachu.

Plaques à induction ?

Peut-on chauffer une bouilloire Tetsubin sur une plaque à induction ? D’une manière générale la réponse est oui, à condition que la surface du pied soit suffisamment grande pour être compatible avec les plaques (souvent la taille minimum est de 8cm). Certains constructeurs ont donc adapté leurs modèles pour cette application moderne. Pour plus d’informations vous pouvez consulter l’article Bouilloire en fonte et plaques à induction.

Utilisation et entretien du Tetsubin Kyusu

Traditionnellement le Satetsu-Testubin était chauffé au feu de bois. Lors de la cérémonie du thé Chanoyu (茶の湯) au appelé Sadō, ou Chadō (茶道) les maîtres de thé utilisent un charbon de bois particulier appelé Binkake (瓶掛). Cependant, les Tetsubins modernes ont des règles d’entretien différentes. Ci-dessous nous avons passé en revue les points principaux concernant l’entretien correct des bouilloires et théières en fonte :

Théières en fonte aux parois traitées ou émaillées

  • Ne jamais chauffer sur une plaque électrique, gaz, ou induction.
  • Ne jamais laisser vide ou presque sur un réchaud allumé (bougie, ou électrique)
  • Ne pas remplir totalement d’eau.
  • Vider immédiatement après utilisation.
  • Sécher sans couvercle immédiatement après.
  • Pour nettoyer, rincer uniquement avec de l’eau chaude, laisser la patine de minéraux se former à l’intérieur.
  • Frotter délicatement l’extérieur avec un chiffon doux.
  • Ne jamais utiliser de liquide vaisselle.
  • Peut rompre en cas de choc.
  • Ne jamais passer en machine.
  • Ne jamais passe au micro-onde.
  • Ne pas retirer avec du liquide vaisselle. Toujours rincer avec du thé vert.

Informations complètes dans les article utilisation et entretien des théières en fonte et utilisation et entretien des bouilloires en fonte.