Les risques du thé vert

Thé vert danger 

Les risques du thé vert

Les risques du thé vert: Pendant la grossesse, en cas de maladies de l’estomac ou des reins, d’hémophilie, de prise de médicaments, d’abus d’alcool.

Thé vert – effets secondaires

Malgré ses bienfaits incontestables sur la santé, le thé vert peut, dans certaines conditions bien définies, entraîner des effets secondaires qu’il ne faut pas sous-estimer. De manière générale, si une gêne est occasionnée, on recommande toujours de vérifier la qualité du thé et de réduire significativement la dose de thé. Il y a même des cas dans lesquels la consommation de thé vert devra être totalement interrompue. Pour plus d’informations, vous pouvez aussi consulter l’article les effets secondaire du thé vert.

Précautions à prendre avec le thé vert ?

En principe, il est recommandé de réduire ou d’interrompre la consommation de thé vert dans les cas suivants. Il faut toutefois garder en perspective que le thé vert de qualité inférieure contient un mélange d’ingrédients moins équilibré ou « harmonique » et de ce fait est nettement moins bien toléré par l’organisme. Ceci s’applique notamment à la grande majorité des thés en sachet. Ces derniers offrent le plus souvent une quantité réduite, voire extrêmement faible d’ingrédients précieux pour la santé. Par ailleurs, ils sont le plus souvent bombardés de pesticides de toutes sortes et contiennent des quantités importantes d’huiles minérales provenant de la mauvaise qualité de l’emballage et du transport. Il faut retenir que du point de vue de la santé, le thé vert japonais (torréfié à la vapeur d’eau) est de loin le thé le mieux toléré par l’organisme et non le thé vert torréfié dans des cuves métalliques (Chine, Inde). Il est également essentiel de veiller à préparer le thé de manière correcte afin d’en optimiser les bienfaits. Une eau à plus de 60°C ainsi qu’une infusion longue (supérieure à 2 min) provoquent une extraction trop intense qui rend le thé moins tolérable. De plus, cela réduit la libération des tanins qui peuvent nuire à la bonne assimilation du fer et de l’acide folique (B9). Pour plus d’information, vous pouvez consulter l’article les pesticides dans le thé.

Thé vert et grossesse

schwangere frau betrachtet ultraschallbildPendant la grossesse ou l’allaitement, particulièrement si le corps de la mère est pollué par des toxines, il faut impérativement écarter le thé vert. Il existe ici un risque de libération et de transmission des toxines à l’enfant en gestation. La caféine peut traverser le placenta et parvenir jusqu’au circuit sanguin du fétus. Par ailleurs, après la naissance, il est recommandé de ne pas exposer le corps de l’enfant à la caféine pendant les 10 premières semaines. Selon des recherches scientifiques, la consommation de fortes doses de caféine (>600 mg / jour) augmente légèrement la probabilité de fausse couche, de bébé de petit poids, de naissance prématurée, de problèmes de croissance. Par ailleurs, si le thé est infusé pendant plus de 2 minutes, la boisson contiendra une concentration trop élevée de tanins qui peut se révéler néfaste. En effet, une trop grande quantité de tanins inhibe l’assimilation des acides aminés et du fer végétal de la boisson qui sont expressément requis pendant la grossesse. En conséquence, on conseille souvent d’interrompre la consommation de thé vert quelques temps avant la grossesse.

Maladie à l’estomac / ulcères

En cas de maladie à l’estomac ou d’ulcères (stimulation de l’acide gastrique par le thé vert). Cependant, certains types de thé vert, préparés à plus haute température, peuvent contribuer au traitement de certaines irritations ou inflammations de l’estomac. En ajoutant un peu de lait et de sucre au thé vert (ce qui n’est généralement pas recommandé), l’effet de l’acide gastrique peut être quelque peu atténué. Consultez l’article Thé vert – Préparation pour la Santé.

Inflammation des intestins

En cas d’inflammation des intestins (grêle ou gros intestin) ou de la muqueuse intestinale. La consommation de thé vert peut amplifier l’effet ou alors dévoiler une inflammation existante. Si les symptômes ne s’améliorent pas ou s’empirent, il est recommandé d’interrompre la consommation de thé ou de choisir une autre variété plus douce ou une autre préparation. Selon nous, le thé vert japonais Bancha ou Gyokuro, préparés à haute température, sont bien tolérés en cas d’inflammation et peuvent contribuer à leur guérison. Il est cependant impératif de consulter son médecin traitant ou spécialiste avant de consommer du thé vert pour cette raison.

Thé vert pour les problèmes rénaux

Il est impératif de discuter l’effet diurétique du thé vert avec un médecin. Le thé vert japonais Gyokuro possède, d’après notre expérience, des effets très bénéfiques sur l’équilibre rénal. Les recommandations concernant le moment de la journée où il faut boire le thé, la dose indiquée et le type de thé sont des éléments qui doivent être discutés avec votre médecin ou spécialiste.

Hémophilie

En cas d’hémophilie (maladie du sang), de problèmes de coagulation du sang, il faut consommer avec prudence car le thé vert peut avoir un effet liquéfiant sur le sang. Ici aussi, et encore plus en cas de prise de médicaments à cet effet, il est impératif de consulter son médecin traitant ou spécialiste avant de consommer du thé vert.

Prise de médicaments

Une prudence d’ordre général est à observer en cas de prise de quelconque médicament. La caféine et d’autres principes actifs contenus dans le thé vert peuvent créer des interactions négatives avec certaines substances. Dans certains cas, il peuvent inhiber leur absorption par l’organisme (ex : le Diazépam ou Valium, les médicaments liés au cœur, les psychotropes, la Clozapine, le Lithium) – dans d’autres cas ils peuvent amplifier l’effet (acide acétyle salicylique, antibiotiques). Le thé vert peut également entraîner des effets secondaires (augmentation de la tension artérielle, en cas de prise avec des bétabloquants, de l’éphédrine et certains antidépresseurs, un effet prolongé de la caféine via certaines pilules contraceptives). Les interactions du thé vert ne sont pas encore totalement comprises, notamment au cours de la chimiothérapie (des effets ont été observés). Par conséquent, dans tous ces cas, il est impératif de consulter son médecin traitant ou spécialiste avant de consommer du thé vert.

Thé vert et Alcool

En cas de grande consommation simultanée d’alcool, le thé vert peut amplifier l’effet diurétique de l’alcool et causer des troubles urinaires. Tant que des effets indésirables sont ressentis, il est recommandé de diminuer les quantités ou d’interrompre la consommation de thé vert.

Sources:

1 Briggs G.G., Freeman R.K., Yaffe S.J., Drugs in Pregnancy and Lactation: A Reference Guide to Fetal and Neonatal Risk. 3rd Ed. Baltimore, MD: Williams & Wilkins; 1990.  




3 Responses to “Les risques du thé vert”

  1. je suis tombée sur votre site alors que je faisais des recherches sur le Izu Matcha. Cette poudre me fut recommandée car riches en antioxydants. Cependant, mon alimentations étant à 98% organiques, je ne suis plus certaines que ce soit un bon aliment pour mon programme hypo toxique ???? trop “d’inconnus ” et peu de moyen d’en vérifier la qualité…Merci pour ce site, très informatif.

  2. Le Gall Bernard:

    Bj . un peu compliqué toutes ces nuances sur le thé vert . Actuellement j’ai un taux de cholestérol important , mais un taux de ferritine un peu fort . Pourriez-vous me conseiller sur un thé vert efficace , SVP ? J’ai 60 ans et pèse 90 KG pour 1m72 . Merci

    • Bonjour Monsieur,

      Merci pour votre commentaire.
      La Ferritine est un marqueur sanguin communément mesuré par les médecins.
      En tant que tel, ce résultat ne permet pas d’effectuer aucun diagnostique car cette situation peut indiquer un nombre de troubles différents: troubles inflammatoires, rénaux, hépatiques, certaines maladies génétiques, surpoids, etc.
      Le thé vert de bonne qualité est un excellent régulateur/accélérateur de métabolisme qui peut donc avoir un effet très positif sur votre poids et vos niveaux de Ferritine.
      Je vous invite à consulter l’article http://www.thevert.com/maigrir/ qui aborde ce vaste sujet.

      J’espère que cette réponse vous sera utile.
      Cordialement,
      Dr. Jörg Schweikart.

Leave a Reply