Infections fongiques 

Mycoses et thé vert

Recommandé pour le traitement des Mycoses, le thé vert Japonais, notamment le Bancha, a un puissant effet désacidifiant et antifongique.

Types de mycoses

Les mycoses, ou champignons existant naturellement dans notre organisme, se développent sous des formes organiques faiblement différenciées, sur les parois des cellules contenant de la chitine ou sur le noyau cellulaire. Pour pouvoir survivre, elles nécessitent une base de matière organique dans leur environnement. En Europe, on trouve 3 types de champignons.

  • Les levures (principalement Candida Albicans) touchant principalement la peau et les muqueuses, mais elles peuvent infecter aussi les organes internes et affaiblissent le système immunitaire.
  • Les dermatophytes provoquant des champignons filamenteux appelés dermatomycoses (infections fongiques de la peau).
  • Les moisissures se situant principalement sur les organes internes, notamment les poumons, les bronches, les muqueuses intestinales et cardiaques.

Les champignons sont quasi omni-présents dans notre organisme, et en présence de conditions favorables, ils peuvent se développer et occasionner des troubles ou infections plus ou moins graves. On les désigne parfois comme maladies ou opportunistes. Cependant, seules quelques espèces de champignons sont pathogènes. Les facteurs de promotion de leur développement sont notamment l’humidité en général, une acidification du corps, un affaiblissement du système immunitaire dû à certaines maladies ou conditions particulières, et la réduction ou l’absence de colonisations bactériennes équilibrées au sein de l’organisme. La colonisation bactérienne des muqueuses sert notamment à leur protection contre le développement des mycoses. Les infections fongiques locales commencent habituellement de manière rampante et sont aujourd’hui pour la plupart très bien traitées. Cependant, celles-ci présentent des taux de récidive très élevés chez les patients. Les infections fongiques peuvent se révéler très persistantes dans un environnement immunitaire affaibli. Quand elles se développent, elles peuvent devenir systémique, coloniser tout le corps, affecter les organes ou provoquer des allergies. Une infection fongique aigüe peut conduire à une septicémie fongique et devenir potentiellement mortelle.

Traitement des mycoses

Il existe de nombreux types de traitements médicaux contre les mycoses (les champignons), ils portent le nom de traitements antifongiques. Ceux-ci sont généralement mal absorbés par la peau, de sorte que l’application externe n’a pas un effet optimal sur les mycotoxines. Pris en interne, ces traitements peuvent être très pénibles pour le foie et provoquer des dommages lourds à cet organe vital. Par ailleurs, ce genre de traitement doit malheureusement être pris sur une longue période. De plus, un inconvénient notable des antifongiques à partir d’un point de vue holistique, est que bien qu’ils combattent le champignon de manière efficace, bien souvent ils ne contribuent pas à la formation environnement corporel sain et équilibré. Cela est particulièrement vrai pour les infections cutanées et les infections vaginales. En outre, il est naturel et inévitable que de petites traces de toxines fongiques pénètrent occasionnellement la peau ou les muqueuses et circulent dans le corps. Dans le cas de personnes en bonne santé, celles-ci sont simplement éliminées par le travail du foie. Dans le cas des infections (chroniques ou non), le nerf de la guerre ne réside donc pas dans la guérison des manifestations fongiques superficielles mais plutôt dans l’assainissement durable de l’environnement corporel et le traitement des causes sous-jacentes qui ont permis au champignon de se développer.

Thé vert contre les mycoses

Le thé vert possède de nombreux bienfaits pour la santé. Il est efficace contre les mycoses principalement pour 2 raisons :

  1. Il contribue activement au renforcement immunitaire. Le thé vert en général combat de nombreuses maladies et assainit l’environnement corporel. C’est le cas du thé vert Japonais Bancha qui participe à la désacidification du corps du fait de son PH basique.
  2. Certains thés verts, avant tout le Bancha et aussi le Sencha, ont un effet antifongique avéré. Il peut être utilisé en application locale ou lavement vaginal.

Le thé vert japonais Bancha se distingue particulièrement pour le traitement des infections fongiques car il a un double effet : amélioration du milieu (traitement de la cause) et traitement des symptômes (conséquence). Le Bancha est reconnu au Japon pour ses effets antifongiques et largement utilisé comme remède traditionnel contre les infections aux levures. Le Bancha provient des feuilles mûres de thé vert et a un PH basic et une composition chimique unique d’ingrédients actifs. Ce thé vert très fréquent au Japon peut par ailleurs être appliqué directement sur une zone irritée de la peau ou en lavement vaginale comme un traitement naturel pour améliorer l’environnement et soutenir la défense contre les champignons. Il est recommandé de compléter son effet avec du Sencha.

Hyperacidité et thé vert

Le thé vert torréfié à la vapeur (japonais) a un effet général d’assainissement de l’organisme. Le Bancha est particulièrement recommandé car il possède notamment le plus grand potentiel de désacidification de tous les thés verts. En cas d’infections récurrentes ou persistantes aux levures, il est recommandé de boire quotidiennement 2 portions de Bancha, de préférence au déjeuner et au dîner, environ 20 minutes après avoir mangé. A cette fin, nous conseillons de préparer un Bancha de haute qualité comme suit: 0,3 litres d’eau par portion, 2 cuillères à café, température de l’eau et 60 ° C et 2 minutes d’infusion.

Compresse de thé pour la peau

L’infusion de Bancha peux être utilisée en application locale sur la peau ou en lavement vaginal. Ces conseils ne sont en aucun cas un substitut à une consultation d’un dermatologue, d’un gynécologue, ou d’un spécialiste. De plus, il est impératif de vérifier avant avec votre médecin si des interactions médicamenteuses négatives peuvent exister.

            Mycoses de l’épiderme

Le thé vert Bancha est particulièrement approprié contre les champignons de la peau. On préconise de laver la zone plusieurs fois par jour (3 ou 4 fois) avec du Bancha infusé et tiède. On prépare cette application comme suit : 0,3 litres d’eau, température 100°C, 4 cuillères à café, 2 minutes d’infusion.

            Mycoses Vaginales

Le thé vert Bancha est également adapté à cette application. On le prépare de la manière suivante. Par utilisation, on recommande d’avoir recours à 0,5L d’eau à 100°C. Le thé peut être préparé à l’avance et utilisé pendant 3 jours. Il est recommandé d’utiliser une poire vaginale manuelle trouvable en pharmacie. De cette façon, vous pouvez mesurer et doser à votre convenance le flux de liquide pour le lavement vaginal ou la zone touchée. Pour augmenter l’impact, vous pouvez également ajouter 10 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse par dose de 0,5 l. Ceci n’est pas nécessaire si vous souhaitez simplement assainir l’environnement vaginal et peut, dans certains cas, être gênant. Si la préparation provoque une sensation de brûlure, réduisez les quantités jusqu’à ne sentir aucun désagrément. L’extrait de pamplemousse doit être écarté lorsqu’une amélioration notable des syndromes est constatée. La cure peut soulager rapidement l’infection et doit durer 5 à 6 jours.

Pour plus d’information sur les bienfaits du thé vert et des conseils de préparation, veuillez consulter l’article Le The Vert : Prévention et Traitement.




2 Responses to “Mycoses et thé vert”

  1. Bonjour,
    merci pour toutes ces informations sur le thé vert,
    le thé vert peut-il être efficace dans le traitement du lichen ( gynécologique ) ?
    Merci par avance.

    • Bonjour,

      Le thé vert Japonais une action antifongique reconnue.
      Il s’agit notamment du Bancha et du Sencha qui ont tout deux un effet assainissant sur l’organisme, participant ainsi contrecarrer les causes fondamentale du développemenet d’infections opportunistes telle que les mycoses vaginales.
      Nous pouvons vous recommander de consommer deux fois par jour Sencha assez puissant telle qu’un Sencha de Shizuoka, infusé à 70°C pendant 2 minutes.
      En application cutanée (comme décrite dans l’article) vous pouvez utiliser un Bancha de la 3ème récolte si possible (Sannenbancha) ou à défaut un Bancha.
      Nous vous encourageons à consulter impérativement un médecin pour valider ces recommandations ou envisager toute option complémentaire.

      J’espère que cette réponse vous sera utile.
      Cordialement,
      Dr. Jörg Schweikart.

Leave a Reply