Thé et flore intestinale

Le thé vert ainsi que certains thé amers sont excellent pour les problèmes d’estomac et pour réguler la flore intestinale. Explication, conseilles pratiques

Alimentation, flore intestinale et style de vie

La santé intestinale est un facteur décisif pour maintenir notre organisme en bonne santé. Les intestins participent en grande partie à l’assimilation des nutriments et abritent, en outre, une grande partie du système immunitaire. De nombreuses maladies intestinales sont de plus en plus répandues. On compte parmi elles les problèmes d’assimilation, les problèmes de digestion, la constipation et les diarrhées chroniques, le syndrome du côlon irritable (mieux connu en anglais sous le nom d’IBS “irritable bowel syndrom”), les diverticules, mais aussi des maladies graves comme les colites ulcéreuses, la maladie de Crohn (aussi appellé Morbus Crohn) ainsi que toutes les formes de cancers intestinaux, et encore d’autres pathologies.

L’article Thé et prévention contre les diverticules présente les causes des ces maladies très répandues, ainsi que des mesures générales à prendre contre cette maladie de plus en plus fréquente. Il y est présenté clairement qu’avec un style de vie sain et une alimentation équilibrée, notamment riche en fibres alimentaires, la plupart des cas de diverticules peuvent êtres totalement évités. Un point non-négligeable est le fait que cette maladie est largement moins fréquentes dans le Sud-Est asiatique ou en Afrique par rapport aux pays industrialisés. Même si dans ces pays la tendance est à la hausse. En est de même pour les autres maladies intestinales citées plus haut.

Constipation: une pathologie à ne pas sous-estimer

Le santé des délicates muqueuses intestinales et du système nerveux incroyablement complexe est influencée par une multitude de facteurs et co-facteurs. Citons l’exemple des diverticules du colon: des mouvement fécaux trop lents (constipation) créent une situation de pression intestinale. Si cette situation est chronique, les tissus conjonctifs intestinaux sont affaiblis (perte de fibre musculaires autour du colon). Il en résulte la formation par endroit de poches ou hernies infectées dans le gros intestin: ceux sont les diverticules. Des matières fécales restent bloquées dans le côlon pendant trop longtemps et forment des dépôts ou des caillots. Ceci est dû à la lenteur des mouvements digestifs. La constipation est une pathologie extrêmement fréquente qui doit être adressée avec beaucoup de sérieux. De même, de nombreux individus souffrent également de diarrhées chroniques.

Notre style de vie “moderne” est souvent surchargé de stress, de repas pris à la va-vite, de nourriture pauvre en nutriment essentiels, de toxines et de substances qui sont aggressives pour les intestins: alcool, café, sucre, drogues, conservateurs, pesticides, métaux lourds, produits chimiques de toutes sortes, etc. Par ailleurs, notre sédentarisation (manque de mouvement) pose d’autres problèmes majeurs, de même que l’hydratation insuffisante. Il est malheureusement aujourd’hui difficile de s’extirper de ces éléments que notre style de vie – favorisés par notre société – mais toutefois pas impossible!

Equilibre de la flore intestinale – Thé vert et thé amer

 Le facteur le plus important de tous est de prendre un certain nombre de mesures favorables à l’équilibre intestinal. Une contribution essentielle à notre équilibre digestif peut se faire sous la forme de consommation régulière et quotidienne de thé vert de bonne qualité ainsi que de thé amer puissant, au rythme d’une ou deux fois par semaine. Nous tenons à rappeler à nouveau ici à quel point le facteur de qualité du thé vert est crucial. Au delà de l’expérience gustative, il en va de la qualité des substances et nutriments que la boisson apporte à notre organisme. Là encore, il faut préciser qu’il ne s’agit pas tant de la quantité d’ingrédients ingérés mais plutôt de “l’harmonie” des substances entre elles (complexes nutritifs biodisponibles). Ceux sont ces complexes nutritifs qui apportent les bienfaits de ces boissons médicinales pour notre organisme. 

Le thé vert

Le thé vert (bot. Camellia Sinensis) possède une multitude d’applications thérapeutiques du fait de sa richesse en substances nutritives essentielles et rares. On compte parmi elles: des flavanoïdes, des tanins (chim. substances amères), des antioxydants (chim. catéchines, anthocyanidine, flavones, flavonols), des acides gras, des vitamines, des minéraux, des oligoéléments etc. Ces ingrédients ont des influences sur l’intégralité de notre organisme, à commencer par notre flore intestinale et notre système digestif. On recommande la consommation quotidienne d’un kit de base de thé vert japonais incluant Gyokuro, Sencha, Bancha et de la poudre de thé vert Matcha. Pour plus d’information, vous pouvez consulter l’article: Les bienfaits du thé vert.

Le thé amer

Les thés amers sont, de manière générale, excellents pour la digestion. Le contact des papilles gustatives avec certains substances chimiques amères déclenche la sécrétion des différents sucs gastriques (la rate, l’estomac et le pancréas). Ces substances sont stimulantes pour le système immunitaire, notamment l’immunité non-spécifique associée à l’estomac. Les sucs digestifs permettent l’assimilation de nombreux nutriments, optimisent le Ph de l’estomac, accélèrent la digestion et aident à réguler le système végétatif. Parmi les nombreux thés amers, les meilleurs pour notre équilibre digestif sont la tisane le Cancerbush d’Afrique du Sud et le Kuding Tea d’Asie (ou Kuding), que nous appelons la racine de Gentiane en Europe. Le Cancer bush, du fait de sa puissance, peut être mélangé avec du Roiboos mais peut également être bu en infusion pure. Il fait également évoquer que le Cancerbush est une des plantes les plus puissantes pour lutter contre le cancer et pour réguler les problèmes d’estomac. Le Kuding Tea contient des ingrédients essentiels pour faciliter le transport des catéchines du thé vert jusqu’aux cellules cancéreuses, là où leur action est la plus importante.

Conseils pratiques: thé vert et thé amer

Le tableau ci-dessous présente des informations spécifiques pour un adulte en bonne santé. En cas de prise de médicaments ou de suivi par un médecin, il existe d’autre conseils (consulter l’article Les bienfaits du thé vert). Par ailleurs dans ces cas il faut impérativement confirmer auprès de votre médecin traitant si la consommation de thé est appropriée pour votre cas. Le Kuding (racine de gentiane) du fait de sa haute concentration en substances amères ne doit pas être consommé en cas d’ulcère gastro-duodénal. Le Cancerbush et le Kuding peuvent être consommés quotidiennement. Cependant, il faut veiller à ce que ces thés ne créent pas de malaise. Par exemple, la caféine peut être mal tolérée par certains individus sensibles. Cependant par rapport à la caféine du café, dans le thé vert (de bonne qualité) celle-ci est ingérée en combinaison avec des acides aminés et des catéchines qui ont un effet tampon sur la caféine. Cependant en cas de sensibilité accrue ou de grossesses/allaitement, il est recommandé de se tourner vers un kit de base de thé comprenant des thé vert plus faibles en caféine, dont principalement le Karigané (kukicha) de Gyokuro et le Karigané de Sencha. 

Type de théDosageVol.Temp.DuréeQuand?Fréquence
Gyokuro3 bonnes cc0,2-0,3l50-60°C2 Min. précisesmatints les jour
Sencha2 bonnes cc0,2-0,3l50-60°C2 Min. précisesmidi/après-midits les jours
Bancha2 bonnes cc0,2-0,3l60°C2 Min. précisessoirts les jours
       
Cancerbush 15% Roiboos 2 bonnes cc0,2-0,3lbouillante5 Min.peu importe1 fois par semaine
Racine de gentiane (inf.)1 cc0,2-0,3l60°C1 Min.peu importe1 fois par semaine
Kuding Tea2 bonne cc0,2-0,3lbouillante3 Min.peu importe1 fois par semaine



Leave a Reply