10 Conseils Pratiques : Caféine

Théine conseils pratiques  

10 Conseils Pratiques : Caféine

Des conseils pratiques pour gérer et réduire les problèmes de tolérance de caféine dans le thé vert. Nervosité, nausée, trouble du sommeil, digestion etc.

Caféine : Bonne pour la santé ?

La caféine est présente en grande quantité dans certains types de thés (Camellia Sinensis), mais celle-ci est extraire et liée chimiquement à d’autres composant chimiques (tanins et acides aminés dont L-Théanine) qui ont des effets combinés très positifs sur la santé. Pour plus d’information sur le sujet, consultez l’article La Caféine dans le Thé Vert qui vous permettra d’avoir une meilleure vue d’ensemble sur le sujet de la caféine et de mieux gérer votre consommation.

Thé vert et effets secondaires

Malgré ses bienfaits dans le thé vert, la caféine peut dans certaines conditions occasionner des effets indésirables, comme des troubles du sommeil, un sentiment de nervosité ou encore des problèmes digestifs. Nous vous invitons à consulter l’article les effets secondaire du thé vert pour comprendre mieux les causes éventuelles de ces effets indésirables. Si vous êtes sujet à ces effets indésirables, nous recommandons de baisser significativement le dosage de vos infusions de thé vert jusqu’à ce que les effets disparaissent totalement. Il ne faut en aucun cas se forcer. Vous pouvez également vérifier si ces effets indésirables proviennent réellement d’une intolérance à la caféine. Pour ce faire, vous pouvez suivre les 10 conseilles qui suivent : 

 10 Conseils pratiques pour gérer l’intolérance à la caféine

  1. Acheter le bon type de thé
    Des tests indépendants le montrent, les thés de qualité inférieure présentent des quantités étonnamment élevées de produits nuisibles pour l’organisme (pesticides, polluants etc.). La consommation de ce genre de thé entraine immanquablement tôt ou tard des effets indésirables. Achetez des thés de qualité supérieure auprès de sources de confiance. Eviter de préférence les sachets de thés qui, d’une manière générale apportent des  mélanges d’ingrédients de qualité inférieure, et sont très rarement des thés verts torréfiés à la vapeur d’eau. 
  2. Un mélange harmonique
    Les bienfaits du thé vert sont intimement liés à l’harmonie des ingrédients extraits dans la boisson. En l’occurrence, la L-Théanine et les tanins ont un effet “tampon” sur l’agressivité de la caféine. de ce fait, un thé de qualité est un thé qui offre un mélange équilibré de ces substances précieuses les une par rapport aux autres, et non une grande quantité en valeur absolue de telle ou telle substance isolée. C’est pourquoi ne recommandons de se tourner vers de thé vert torréfiés à la vapeur d’eau (méthode japonaise) ou certains thés rôtis plutôt que ceux torréfié en cuve métallique à haute température. La torréfaction à la vapeur d’eau est beaucoup plus délicate et donc préserve nettement mieux l’intégrité des nombreux nutriments, vitamines et minéraux que le Camellia Sinensis renferme. À l’inverse, la méthode de torréfaction en cuve métallique communément pratiquée dans le reste de l’Asie est beaucoup plus nuisible aux substances du thé. Dans certains cas, les thé rotis sont également recommandés. 

  3. Thé japonais irradié
    Depuis les incidents de Fukushima, de nombreuses personne ressentent, à juste titre, une préoccupation à consommer des produits issus du Japon. À ce jour, aucun  laboratoire francais ne conduit de manière systématique des analyses sur le thé issue de cette région du monde. Fondamentalement, si l’on veut éviter des produit irradié il faut se porter vers les produits issus du sud de l’archipel. Le thé vert des régions de Shizuoka, Uji, Mié, Okayama jusqu’au Sud du Japon (ile de Kyūshū, ainsi que Kagoshima, Miyazaki etc.) sont des valeurs sûres. La région d’Uji, traditionnellement reconnue pour sa culture théicole très qualitative, se trouve à plusieurs centaines de kilomètres de Fukushima. Par ailleurs, la direction générale des vents dominants se trouve à l’opposé. La grande ile de Kyūshū , possède un grand nombre d’excellents de domaines de production (Yame, Hoshino, Ureshino, Kagoshima, Miyazaki) et se trouve à plus de 1000 km de Fukushima.
  4. Préparer le thé correctement
    La préparation correcte du thé participe énormément à ses bienfaits.
    Choisir la bonne température, la durée d’infusion, le dosage, influent directement sur l’extraction des autres ingrédients du thé qui rendent la caféine plus tolérable. Prennez en considération ces facteurs essentiels. Par ailleurs, le fait de retirer rapidement le thé qui infuse ne change pas significativement l’effet de la caféine, car celle-ci est très soluble et donc rapidement extraite. En revanche, de nombreux autres ingrédients essentiels nécessitent plus longtemps pour s’extraire, car moins solubles. Il est préférable de réduite la caféine avec les autres mesures comme par exemple de ne pas boire la 1ère infusion mais plutôt la seconde ou la 3ème. 
  5. Indicateur de problèmes de santé
    En cas de problèmes accrus avec la caféine, de maladies ou de prise de médicament il faut impérativement consulter un médecin ou un spécialiste.    
    Le thé vert que je consomme est impeccable, et la préparation aussi, pourtant je ressent des symptômes désagréables lorsque je le bois ». Nous recommandons fortement de consulter un médecin et vérifier si un de santé problème plus grave n’est pas à l’origine du désagrément. Le thé vert peut dans certains cas révéler des maladies ou intoxications latentes. En cas de maladie chroniques ou des prise de médicaments, nous recommandons de consulter votre médecin traitant ou un spécialiste pour vérifier si la prise de thé vert est compatible avec votre état de santé. Vous pouvez consulter l’article Les Risques du Thé Vert.
  6. Adaptez votre consommation à votre état de santé
    Votre état actuel de santé est important pour le choix du dosage et la préparation du thé. Le choix du type de thé et le dosage doivent modulés d’atténuer significativement ou d’éliminer des éventuels symptômes d’inconfort. En cas de gêne, tournez vous vers les variétés qui contiennent moins de caféine. Constatez votre niveau de tolérance à la caféine et revérifiez fréquemment son évolution. Augmentez très lentement le dosage par étapes progressives. En principe, le corps s’habitue à la caféine. Certains petits problèmes de santé peuvent se guérir par la consommation régulière de thé vert et simultanément faire disparaître l’intolérance à la caféine. 
  7. Hydratation
    Quelques minutes après avoir bu une dose de thé vert de 0,3l il est recommandé de boire au moins la même quantité d’eau fraiche. A titre indicatif, il est conseillé de boire quotidiennement 30ml d’eau par kilogramme de masse corporelle, soir 2,1 Litre d’eau pour un individu de 70 kg. Cela soulage et soutient le travaille des organes d’élimination.
  8. Choisir la concentration de caféine en du type de thé
    Chaque type de thé vert possède un mélange nettement différent de caféine et de éléments nutritifs. Pour plus d’informations, consultez l’article Caféine et Type de Thé Vert. Il apparaît qu’une quantité inférieure de caféine n’est pas nécessairement mieux tolérée par l’organisme. Certaines variétés de thé vert plus riches en caféine ont parfois également plus de acides aminés qui ont un effet “tampon” et la rendent plus douce sur l’organisme. A titre indicatif : Le Bancha et surtout le Karigané / Kukicha sont beaucoup mieux tolérés par l’organisme que le Sencha (1ère récolte) ou le Gyokuro. Un Sencha de la 2ème récolte possède moins de caféine qu’un Sencha de la 1ère récolte.
  9. Veiller à la fraicheur du produit
    Achetez des thés dans des emballages de bonne qualité (100% opaque et étanche). Conservez votre thé correctement. Veillez à ce qu’il ne vieillisse pas trop car les éléments chimiques qui rendent la caféine tolérable ont tendance à se perdre avec le temps.
  10. Boire rapidement le thé vert après préparation
    Le thé fraichement préparé doit être bu dans le 10 minutes qui suivent. Sinon certains composants chimiques essentiels se dégradent, mais la caféine demeure intacte de sorte qu’elle devient plus agressive si on attend trop longtemps.

Remarque en cas de grossesse ou d’allaitement : Pendant cette période nous recommandons d’éviter totalement la consommation de boisson ou produits contenant de la caféine. Le bébé ne peut pas métaboliser la caféine, même en quantité très faible.  Le seul thé qui puisse convenir est le Karigané: une tasse max. / jour à valider impérativement avec votre médecin ou spécialiste.




Leave a Reply