Caféine dans le thé vert

Théine 

Caféine dans le thé vert

Caféine et thé vert : Comparaison du niveau de caféine dans les différents thés verts, noirs et le café. Conseils sur les effets, températures, infusions.

Caféine dans le thé

La caféine est présente dans plus de 60 plantes contenant des Alcaloïdes (1, 3, 7 triméthylxanthine) et le groupe chimique des Xanthines. Le mot théine désigne la caféine issue du thé (la même molécule) et donc techniquement n’est pas valide du point de vu scientifique. La caféine possède un goût amer et un effet tonifiant, qui explique que le thé est consommé depuis des centaines d’années par les moines bouddhistes comme aide à la méditation. La caféine fait partie de la catégorie des substances végétales secondaires, et est sécrétée par les plantes principalement dans le but de repousser les insectes. Dans le thé vert, la caféine surtout fortement lié chimiquement à la L-Théanine et possède selon de nombreuses études un grand nombre d’effets positifs sur la santé, qui sont malheureusement assez méconnus. Nous allons aborder le thème complexe de la caféine selon les points suivants :

Tableau de classement de la caféineComparaison avec le café, Espresso, et les principaux types de thés quels types de thé sont riches en caféine et quels sont pauvres ?
Caféine en fonction de la durée d’infusion et de la températureComment la durée de l’infusion impact la concentration de caféine
Effets sur la santéDes très nombreux effets positifs sur la santé
Dose maximale quotidienne 300 mg/jour
Thé pauvre en caféineBancha, Genmaicha, Karigané, Kukicha 
Thé riches en caféineMatcha, Gyokuro.(Sencha moyen)
Conseils concernant la caféineType de thé, moment de la journée, Préparation

Taux de Caféine (en mg)

Les études comparatives des taux de caféine entre le café, le thé vert, le thé noir, et d’autres boissons naturellement ou artificiellement caféinées sont généralement assez imprécises. D’une part, un élément crucial mentionné précédemment, est la présence ou non de liaisons chimiques entre la caféine et d’autres composés chimiques de la plante ou dans la boisson. Par ailleurs, le niveau de caféine est très différent en fonction des types de thés verts. Et finalement, il ne s’agit pas uniquement de la quantité de caféine dans matière sèche, mais surtout de la quantité de café ou de thé utilisée par tasse et par extension de la quantité extraite par tasse. Vous trouverez un tableau comparatif de la caféine en mg ici.

Thé vert et caféine

the-vert-jeunes-pousses-cafeineIl faut souligner que les différents types de thés verts possèdent des niveaux de caféines très différents. Cela va des thés mis à l’ombre (Gyokuro, Tencha, Matcha) qui ont des quantités significatives de caféine, en passant par le Sencha (feuilles totalement exposé au soleil). Le Sencha de la 1ère récolte est riche en caféine, et celui de la 2ème récolte est légèrement plus pauvre. Il a un niveau à peu près équivalent au Benifuuki. Ensuite on retrouve le Genmaicha (Sencha mélangé à du riz sauvage soufflé) qui est encore plus faible en caféine. En bas de l’échelle on trouve le thé de feuilles mures (Bancha) qui est buvable le soir, et enfin le thé de tiges et de brindilles (Karigané / Kukicha) qui contient très peu de caféine. Trois éléments principaux influent sur la teneur en caféine du thé vert:

  1. Les jeunes pousses (bourgeons et jeunes feuilles) offrent significativement plus de caféine que les feuilles plus mures.
  2. La première récolte possède plus de caféine que la 2ème et ainsi de suite.
  3. Le “thé d’ombre” (Gyokuro, Tencha, Matcha) sont plus riches en caféine que les thés qui reçoivent une pleine exposition solaire.

Caféine et durée d’infusion

Une autre question fréquente est de connaitre la corrélation entre la longueur de l’infusion et le taux de caféine. Ex : Est ce qu’une personne sensible à la caféine tolèrera mieux un Gyokuro si elle raccourcit le temps d’infusion ? La réponse est que le temps d’infusion est essentiel. Elle ne doit être ni trop courte ni trop longue. En principe un conseille une durée optimale de 2 minutes. Toutefois le fait de trop raccourcir l’infusion n’est pas recommandé. Concernant le thé vert, la réponse est influencée par plusieurs facteurs qui sont détaillés dans l’article Durée d’infusion et caféine.

Température de l’eau

On peut également se poser la question de savoir si la température d’infusion du thé à une influence sur la concentration de caféine. En principe la réponse est oui, mais comme pour la durée d’infusion le facteur le plus important à garder en considération est « l’harmonie optimale» du complexe nutritif extrait par l’infusion. À basse température, une quantité inférieure de caféine est extraite. Ceci est vrai principalement dans le 2-3 premières minutes. À une température de 50-60°C une part significative de la caféine est rapidement libérée. Si l’on réduit la température en dessous de 50°C, la quantité de caféine sera significativement plus basse, mais il en est malheureusement de même pour les autres ingrédients essentiels du thé. En revanche si la température est bien supérieure à 60°C, l’infusion perd une partie significative des ingrédients essentiels du thé qui, entre autre, rendent sa caféine plus tolérable. La caféine devient instable à des températures nettement supérieures à 100°C (changement d’état : elle devient sublimable à partir de 178°C).  Il est recommandé d’infuser le thé à 50-60°C en fonction de la qualité. Il y a des exceptions pour des applications thérapeutiques et maladies particulières. Vous trouverez des détails dans l’article prévention et traitement.

Café ou thé ?

La caféine du café est liée à de l’acide chlorogénique, contrairement à celle du thé vert qui est liée à des tanins. Le café ne possède pas d’acides aminés (notamment la L-Théanine) qui sont présents dans le thé vert et noir et rendent la caféine nettement plus tolérable. En l’absence de liaisons avec des tanins la caféine du café arrive très rapidement dans le circuit sanguin et peut provoquer beaucoup plus vite des effets non restreints ou une surdose du fait de l’inexistence des réactions combinées avec les acides aminés. Cette situation peuvent parfois mener à ou aggraver l’intolérance des cellules nerveuses à la caféine, ou même provoquer des symptômes de manque. Par ce fait, la caféine du café peut également pénétrer par voie sanguine dans le cortex surrénalien. C’est la glande endocrinienne responsable de libérer des puissantes hormones liées à la peur et au stress comme l’adrénaline. Pour se recharger en adrénaline, le corps doit par la suite de la Noradrénaline. Donc, la caféine non liée à des acides aminés à un effet tonifiant seulement à court terme et ensuite il est rapidement ressenti par l’organisme comme du stress. C’est un processus lourd pour le corps humain, couteux en énergie, donc a fortiori nuisible. Après le court effet tonique de la caféine sans “tampon d’acides aminés”, le corps entre rapidement dans un état drainage énergétique et/ou d’anxiété.

Caféine dans le thé noir

Il en est de même pour certaines boissons contenant de la caféine, comme le thé noir ou le Maté. Ici aussi les grandes quantités de caféine entrent rapidement dans le corps du fait de la faible quantité de liaison chimiques avec la L-Théanine. Le thé noir est obtenu par une longue fermentation de composées chimiques aromatiques. On souligne tout de même que par rapport au café, ces boissons renferment plus d’acides aminés, mais significativement moins que le thé vert. C’est pourquoi la caféine du thé noir est mieux tolérée par le corps que celle du café, mais reste toutefois plus lourde pour l’organisme que celle dans le thé vert.

La caféine du thé vert

Très rapidement après la récolté, les feuilles de thé sont torréfiées de manière à bloquer le processus de fermentation qui, s’il se déroule, oxyde les feuilles et altère leur composition chimique. Ce processus qui permet de conserver le thé vert plus longtemps. De ce fait, la caféine du thé vert – contrairement au thé noir et au café – est lié chimiquement à des tanins. Un autre facteur de différenciation est le fait que le thé vert est très riche en acides aminés, notamment le L-Théanine. Vous pouvez consultez l’article Les différents types de Thé. Cette liaison chimique et l’effet combiné avec d’autre composés chimiques du thé vert représente la principale différence avec les autres boissons caféinées. Chez le consommateur thé vert, le processus de pénétration de la caféine dans le circuit sanguin, est plus doux progressif et son effet dure plus longtemps que dans les autres boissons caféinées. Cette spécificité de la caféine du thé vert, rend cette boisson beaucoup plus saine et de manière objective plus efficace en terme énergétique. Par rapport au café, la caféine du thé vert n’entre pas (ou rarement de manière directe) dans le cortex surrénalien. De plus, il tonifie nettement mieux le système nerveux, de sorte que la sécrétion d’adrénaline est plus progressive. De ce fait, s’il y a sécrétion de noradrénaline, elle sera également plus douce. L’effet de la caféine du thé vert est donc plus efficace et plus prolongée.

Bienfaits de la caféine sur la santé

Les effets positifs de la caféine sur la santé ne dépendent pas uniquement de la quantité de caféine pure (en mg) dans la boisson, mais plutôt des substances chimiques qui sont en liaison avec elle. De très nombreuse études ont révélé que la caféine du thé vert était bonne pour la santé. Les recherches des dernières années retiennent notamment que les propriétés médicinales de la caféine sont attribuables à des liaisons chimiques particulières avec des tanins qui n’existent pas dans le café et particulièrement l’Arabica. Cette découverte semble se propager de plus en plus. Bien sur, la caféine est bonne pour la santé seulement en quantité faible. En générale, la consommation limites pour un adulte en bonne santé est de 300 mg/jour. L’effet de la caféine du thé vert est clairement bonne pour la santé. Elle offre des bienfaits extraordinaires pour la santé. Elle fait partie intégrante des excellentes propriétés médicinales du thé vert. En cas d’effet indésirable, malaise, nervosité, problèmes à l’estomac, ou autre, il est recommandé de baisser significativement les doses jusqu’à réduction ou élimination des symptômes, puis revenir très progressivement à la dose recommandée.

Effets secondaires du thé vert

Chaque individu réagit différemment à la caféine du thé vert. Bien que la liaison avec des tanins et la présence de L-Théanine font qu’elle est nettement mieux tolérée par l’organisme, certaines personnes peuvent quand même ressentir des effets secondaires. Ceux-ci peuvent être des troubles du sommeil, vertiges, maux d’estomac, maux de tête, etc. Par ailleurs, il est très fortement déconseillé de consommer des boissons caféinées ou du thé vert pendant la grossesse, et jusqu’à 10 semaines après l’accouchement si la mère nourrit le nouveau né au sein. En effet, les nouveaux-nés ne peuvent pas métaboliser la caféine. Selon une étude, une consommation intense de caféine de 8 tasses par jour (environ 300mg) augmente les chances de fausse couche ou de naissance prématurée. Avec seulement une tasse et demi de café par jour les études montrent des effets négatifs sur l’enfant (faible poids à la naissance). Alternativement, on peut boire du thé de brindille Sencha Karigané (Kukicha) qui contient très peu de caféine. Mais d’une manière générale nous recommandons de ne pas boire de thé pendant la grossesse ou l’allaitement ou au maximum une tasse de Karigané par jour.

Sensible à la caféine, que faire ?

Avec un dosage adéquat, les puissants bienfaits du thé vert peuvent, entre autre, réduire graduellement la sensibilité à la caféine des personnes qui souffrent de ce syndrome très commun. Il est important de souligner que contrairement au café, la caféine du thé vert ne crée pas d’accoutumance ou de sensations de manque. En cas d’effets secondaires, il est important de ne pas « se faire violence » avec le thé vert, mais au contraire de choisir un thé plus léger en caféine, réduire drastiquement les proportions jusqu’à disparition des effets indésirables, puis augmenter graduellement le dosage jusqu’à une quantité normale (plus d’information sur le dosage dans l’article Préparation du Thé Vert). Un autre élément essentiel à retenir est le fait qu’il faut boire un volume d’eau fraiche pour chaque volume thé vert et plus encore pour les personnes sensibles à la caféine. Pour plus de conseil sur la bonne gestion d’une sensibilité à la caféine vous pouvez consulter cet article : Conseil pratiques sur la caféine du thé vert.




2 Responses to “Caféine dans le thé vert”

  1. J’ai parfois une sensation de brûlure à la vessie et des difficultés à contrôler ma vessie. J’ai bien réfléchi, j’ai pensé que c’était l’âge ou les hormones, mais je dois reconnaître que c’est le thé vert qui provoque cela, parce que les jours où je ne bois pas de thé, je n’ai pas ces symptômes.

    • Bonjour,

      Navré d’apprendre les contrariétés que vous éprouvez.
      Toutefois, un certain nombre de critères sont à prendre en considération avant de désigner de manière catégorique le thé vert comme responsable de ces troubles.
      Tout d’abord la qualité et le type du thé vert que vous consommez. Ce facteur à un impact crucial sur les propriétés de la boissons que vous consommez. Est-ce du thé vert chinois, japonais, bio ou non, de quelle année de récolte, de quelle plantation, testé contre les pesticides, contre la radio activité, etc.
      Ensuite la préparation du thé vert: Ici aussi chaque type de thé vert possède un mode préparatoire spécifique qui sera décisif en terme d’effet du thé vert (en plus des propriétés gustatives). Les éléments à regarder sont la quantité de thé vert, la température d’infusion et la durée d’infusion, la qualité de l’eau utilisée etc.
      Pour finir, il faut savoir que le thé vert est une boisson qui peut être fortement diurétique pour certaine personne. Cependant cet effet diminue au fur et à mesure que l’organisme s’accoutume au thé vert.
      Par ailleurs, le thé vert japonais (principalement le Bancha) est connu pour son effet anti-mycotique et anti fongique puissant. De ce fait, il se peut que votre organisme réagisse à cause d’une trouble sous-jacent dans votre flore vésicale.
      Pas de raison de s’alarmer, mais avant tout chose il est crucial pour profiter des bienfaits du thé vert de prendre au sérieux les facteurs qualité/préparation.

      J’espère que cette réponse vous sera utile.
      Cordialement,
      Dr Jörg Schweikart.

Leave a Reply