Benifuuki : Thé vert Antiallergies

thé vert allergies 

Benifuuki : Thé vert Antiallergies

Particulièrement bon contre les allergies et pour augmenter le métabolisme, le Benifuuki est thé spécial contenant des nombreuses catéchines (EGCG3 “Me).

Qu’est ce que le Benifuuki (Benifuki) ?

Benifuuki (de l’arbre Camellia L. cv. Benifuuki) est une variété de thé vert japonais qui a été mis sur le marché en 1993 par les éleveurs japonais. Le mot Benifuuki (べにふうき) signifie “Honneur et richesse rouge”. La demande est rapidement montée en flèche en raison de ses bienfaits particuliers, notamment ses puissantes propriétés contre les allergies, le rhume des foins, et la neurodermatite (eczéma). Les propriétés particulières de ce thé proviennent principalement de la quantité importante de catéchines méthylés et du fait que c’est le thé vert le plus riche en catéchines EGCG de tous. La plante dont il provient est un croisement entre les variétés d’arbre à thé Assamica Sinensis, “Benihomaré” et “Makura CD86” qui eu lieu pour la première fois en 1965 à Makurazaki, dans la province de Kagoshima. De longues années s’écoulèrent jusqu’à la sélection de la meilleure souche pour cultiver le Benifuuki et que la variétés soit enfin enregistré en 1993.

L’arbuste à thé Makura Cd86 (枕 Cd86) est très particulier et Proviant de la région de Darjeeling au Nord de l’Inde, mondialement reconnue pour sa production de thé noir. La variété Benihomare est un cultivar courant de Camellia Assamica en Inde et au Sri Lanka.

L’arbre à Benifuuki présente une résistance particulière contre les maladies et se développe facilement avec l’aide d’aucun produits chimiques, ou des quantités très faibles. À la base, le but de ce croisement était de chercher à bénéficier des nombreux bienfaits hors du commun de la variété Assamica Sinensis très résistante avec la qualité supérieure mais plus délicate d’une variété de Camélia Sinensis. De ce fait, le résultat de ce croisement a reçu le sobriquet d’ «Oolong Japonais».

Ses fleurs et ses feuilles sont plus grosses que celles des arbres Yabukita (variété des Sinensis qui représente les ¾ des arbres à thé au Japon) et ont trois pistils. L’arbre n’est pas «mis à l’ombre», il sécrète ainsi une concentration maximum de catéchines dans ses feuilles. Après la récolte, les feuilles sont légèrement fermentées. Il donne un rendement productif environ 30% supérieur aux variétés communément récoltés au Japon. La boisson a un goût distinctement puissant et amer qui est dû à une forte concentration de composants chimiques amers (antioxydants). Dans le contexte du Benifuuki, c’est justement cette amertume puissante qui est recherchée car elle lui donne ses vertus médicinales particulières. Cependant, malgré son arôme très charpenté pour un palet novice, la saveur de la boisson doit tout de même offrir un certain équilibre, c’est un des indicateurs de qualité.

Thé vert très riche en catéchines

Catechines-molecule

Molécule: Catéchine

Les bienfaits hors du commun de ce thé vert sont liés (mais pas uniquement) à une composition inhabituelle en polyphénols particuliers, les catéchines. On a découvert après les premier test en laboratoire que le Benifuuki renferme des ingrédients très spéciaux dans ses feuilles. En effet, ce thé offre une concentration très élevée de formes rares de catéchines qui possède des propriétés médicinales uniques. Le benifuuki possède de niveau au dessus de la moyenne des catéchines principales C, EC et EGC (respectivement env. 0,8%, 22%, et 3,8% de la masse sèche). Avec la variété Komage il contient les niveau les plus élevés d’ECG (env. 7,6% de la masse sèche) et en ce qui concerne la catéchine principale, la plus connue du grand publique, EGCG, il renferme de loin le niveau le plus important: 10,1% dans les feuilles supérieures et jusqu’à 17% (!) de la masse sèche.

Plus haut niveau d’EGCG de tous les thés (!)

La catéchine EGCG est connue pour être un des composants phares du thé vert responsable de ses incalculables bienfaits. C’est d’ailleurs ce groupement chimique qui est le plus étudié, et de ce fait le mieux compris de la communauté scientifique et du grand publique. Le Benifuuki contient de loin le niveau les plus élevé de cette forme d’antioxydant parmi toutes les formes de thé connues dans le monde entier. Dans une étude comparative des niveaux d’EGCG dans les variétés de thé vert les plus importantes, le Benifuuki et arrivé en tête avec 10,1% de la masse sèche, suivit par le Tadanishiki avec 9,8% , Ozumi et Okumusashi avec 8,7%. Le cultivar le plus répandu de loin est le Yabukita contenant 7,7% d’EGCG 2.

On retient également que le Benifuuki offre des niveau encore bien supérieur lorsqu’il s’agit d’un thé constitué uniquement des pousse les plus jeunes et des bourgeons, avec pas moins de 17% d’EGCG dans le masse sèche 3!

Numéro 1 en catéchine méthylées

Le catéchines méthylées sont un groupement spécial de catechines contenus dans le thé vert. On compte en particulier les catéchines épigallocatéchine-3-O-méthyl-gallate aussi connues sous l’abréviation EGCG3 “Me de même que les EGCG4 “Me, mais aussi les GCG3″Me. On trouve dans le thé vert Benifuuki des quantités importantes de ces composés chimiques, et principalement de l’EGCG3”Me. D’autres variétés d’arbres à thé tels que le Yamatomidoro, Ryofu, ou le Shunmei en referment également, mais beaucoup moins, de l’ordre de trois fois moins que le benifuuki.

Plus d’ECGC3”Me dans les feuilles inférieures

Les première feuilles de benifuuuki sont récoltées dés le mois de mais on trouve également sur le marché des récoltes d’été ainsi que des récoltes d’automne. Naturellement, le complexe nutritif contenu dans les feuilles varie en fonction du moment de la récolte.

On trouve le maximum d’EGCG3”Me dans la première récolte des feuilles inférieures du Benifuuki, c’est à dire à partir de la quatrième feuille et au delà (feuilles D et E dans le graphique ci-dessous), mais aussi dans a troisième feuille et au delà de la deuxième récolte (C,D et E). Ces feuilles contiennent environ 2% d’EGCG3”Me dans la masse sèche3

the-vert-egcg-benifuuki

Feuilles de Benifuuki

Pour plus d’information vous pouvez également consulter l’article Les ingrédients du thé vert. 

Les niveaux d’EGCG3”Me dans les récolte provenant d’une ferme japonaise, sans prendre en compte e type de feuille utilisée sont représentés dans le tableau ci-après. Il se pourrait pourtant que les feuilles mesurées au printemps étaient une majorité de jeune pousses et inversement que l’analyse d’automne ait porté plus sur des feuilles mûres. On note tout de même que les niveau mesuré en automne monte à 2,6%. Cela est nettement supérieur aux 2% mentionnés dans la moyenne. Le “blend” mentionné ci-dessous avec 1,5% se trouve dans le moyenne de de l’expérience citée.  

EGCG3″Me par type de récoltePrintempsÉtéAutomne et hiverBlend (mélange)
En % de la masse sèche1%2%2,6%1,5%
 
Source: plantation Ninoraku de Benifuuki au Japon
benifuuki-recolte

Récolte du Benifuuki

Acheter le benifuuki récolté d’automne précédent

Le thé vert subi habituellement un processus de transformation immédiatement après la récolte. À contrario, dans le cas du Benifuuki les feuilles sont exposées à une maturation de 3 mois environ. Pendant cette période, le niveau de catéchines méthylées augmente considérablement. Le thé est ainsi fermenté dans des chambres froides sans lumière. Il faut donc attendre début Août (pour la récolte Mai) ou le début de l’année suivante (pour la récolte d’automne) pour avoir un produit fini. Il est intensément torréfié à la vapeur d’eau puis roulé foulé (similairement au thé Oolong, d’où son surnom). Les feuilles entières de thé sont finalement soigneusement meulées et broyées en une poudre très fine, puis emballée soigneusement dans un emballage hermétique et opaque. C’est pourquoi on conseille habituellement de consommer le Benifuuki provenant de la récolte de l’année précédente. Cela veut dire par exemple qu’idéalement au cours de l’année 2015 il est recommandé de consommer la récolte d’automne de 2014.

Bienfaits du Benifuuki

Le Benifuuki est considère comme un artiste en matière de catéchines métylées, d’EGCG et d’autre substance amères très précieuses pour l’organisme comme notamment les tannins hydrolysables = Ellagitannine (Strictine, G-Stricitine et Théogalline). Ces composés chimiques spécifiques sont notamment la raison pour laquel les Benifuuki est connu au Japon comme le thé anti-allergies (rhume des foins, dermatites, neuro-dermatite, anti-histamine), comme thé pour le métabolisme. En revanche contrairement aux autre types de thé vert les plus connus, Sencha, Gyokuro, Shincha, et Matcha, le Benifuuki n’apporte que relativement peu d’autre nutriment essentielles comme les vitamines, acides aminés, les huiles essentielles, la chlorophylle, etc. Il ne constitue donc pas de substitut aux nombreux bienfaits du thé vert japonais traditionnel, mais plutôt un complément ou un thé spécial pour certaines applications ciblées.

Le Benifuuki contre les allergies et le rhume des foins

Le benifuuki offres des bienfaits significatifs contre les allergies du fait de sa teneur en catéchines et autres substances amères. C’est notamment le cas contre des symptômes et  réactions allergiques telles que le rhume des foins l’asthme allergique, l’urticaire, et la névrodermite (eczéma). Dans l’idéal, il est conseillé de consommer une combinaison de thé et de poudre de Benifuuki en cure. vous trouverez plus d’information sur le sujet dans l’article Rhume des foins et allergies.

Allergies

Benifuuki: Le thé vert contre les allergies

Renforcer le métabolisme pour le foie, la vésicule biliaire, la rate et le pancréas

C’est un aspect encore largement inexplorée est l’effet positif du Benifuuki sur le métabolisme et les organes vitaux. Mais notre expérience nous révèle qu’une consommation régulière de catéchines et des substances amères contenues notamment dans le Benifuuki est extrêmement propice au métabolisme en général et en particulier pour le foie, la vésicule biliaire, la rate et le pancréas. Bien que cela n’ait pas encore de fondement scientifique confirmé, nous sommes d’avis qu’il est moyen favorable pour le maintien de la santé de ces organes vitaux. Il semble également pouvoir assister et soutenir en profondeur l’amélioration de nombreuses maladies ou troubles métaboliques. Cela inclut les problèmes hépatiques liés à l’artériosclérose, les maladies coronariennes, de nombreuses formes de migraine et le diabète de type 2. Le Benifuuki soutient également l’organe – souvent méconnu – de la rate, et avec le curcuma (aussi appelé tumeric en anglais) est l’un des meilleurs moyens naturel pour promouvoir sa santé. Ces substances peuvent être pertinentes pour une variété de formes de troubles: baisse énergétique, léthargie ou de fatigue chronique. 

Benifuuki en Poudre: plus puissant que le thé

Benifuuki-poudre

Les avantages spécifiques du Benifuuki en poudre concernent des cas particulier et non la majorité.Au Japon, on consomme le benifuuki en poudre en combinaison avec le thé. La concentration qu’elle renferme de catéchines et de composés chimiques amers est très importante et relativement peu soluble. En cas de crise d’allergie, on recommande typiquement consommer le Benifuuki en thé à des températures élevées mais surtout sous sa forme de poudre. C’est ainsi qu’un maximum de catéchines est extrait dans l’eau du thé.

Il a été démontré dans plusieurs études qu’une poudre à particules extrêmement fines (environ 2 microns) offre des résultats encore meilleurs4. La poudre ne devrait pas non plus être trop fine pour ne pas provoquer de toxicité nano-spécifique.

Le Benifuuki en poudre possède également un effet excellent sur le métabolisme, mais dans ce cas on recommande de le mélanger dans des boissons froides telles que des smoothies. Dans ce cas on ingère et absorbe via la digestion la totalité des ingrédients de ce type de thé vert japonais très particulier. Dans ce car on recommande d’utiliser la poudre de benifuuki et non les feuilles. Les meilleures produits dans ce cas sont les poudre faites à partir de feuilles inférieures de récoltes tardives qui possèdes des niveaux plus élevés de catéchines méthylées.

Les avantages du thé Benifuuki

Les feuilles de thé benifuuki possèdent des avantages par rapport à la poudre. En effet, une fois préparée la poudre de Benifuuki devient partiellement toxique et doit donc être rapidement absorbée après la préparation. En revanche, l’infusion de feuille de ce thé peut se conserver plus longtemps et peut se conserver facilement au frigidaire dans un Mizudashi (bouteille en verre prévue pour les infusions froides de thé vert). L’infusion peut rester ainsi 2 à 3 jours au frigidaire. Cette préparation est excellente pour les attaques d’allergies qui peuvent intervenir en déplacement.

Préparer le benifuuki et le consommer correctement

Selon l’objectif santé prévu, il peut être conseillé de le boire soit de manière classique sous forme d’infusion (effet antiallergique) ou non chauffée dans smoothie ou un shake (effet métabolique favorable). Dans les deux cas, nous recommandons d’utiliser la poudre et les feuilles de thé. Après ouverture de l’emballage, la poudre de Benifuuki doit être conservée au réfrigérateur, abritée de l’air et de l humidité.

Préparation pour le renforcer le métabolisme

Nous recommandons de faire trois fois par an (tous les 3 mois) une cure de 10 jours de Benifuuki:

  • Une grosse cuillère à café de poudre de Benifuuki, tous les jours pendant 10 jours dans une smoothie ou un jus, à passer au mixeur pendant 20 secondes.
  • Le smoothies ou autre préparation doit être une boisson froide, et préparée à froid.
  • Nous recommandons d’utiliser de l’eau, du lait de riz, ou d’amande pour la préparation de cette boisson.
  • L’absorption des ingrédients du thé vert sera amplifiée et harmonisée si d’autres ingrédients sains sont en présence dans le le smoothie ou le jus. Nous recommandons une pomme entière (bio uniquement), une poignée d’amandes de haute qualité, 1-2 cuillère de graines (lin doré, blanc, ou noir, sésame, Chia, Chanvre), jeunes pousses d’épinard, salade ou tous autre légume-feuille (Kale). Le résultat est extrêmement frais et délicieux.
  • La boisson doit avoir une consistance liquide et non une purée lourde, donc allonger suffisamment le mélange avec le liquide de votre choix.
  • D’après nous, les meilleurs mixeurs disponibles sur le marché sont ceux des marques Vitamix, JTC Omniblend, et Revoblend.  A partir de 30000 tours/min, les cellules végétales se rompent et offrent ainsi un maximum d’éléments nutritifs. Par ailleurs, la poudre de Benifuuki n’est pas endommagée.
  • Nous recommandons également de consommer ses smoothies le matin à jeun. Ils sont excellents pour la ligne.

Pour d’autres applications du thé vert, voir également l’article Préparation du thé vert dans la Prévention et dans la Maladie.

Effets secondaires et risques

Comme avec tous les thés verts, l’effet du Benifuuki doit impérativement être discuté avec le médecin traitant ou un médecin spécialiste avant toute consommation. Il peut y avoir des interactions médicamenteuse négatives ou d’autre effets indésirables. Les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les jeunes enfants ne devraient pas en consommer non plus. Nous vous enjoignons fortement à consulter l’avis d’un professionnel de la santé ainsi que les articles Effets Secondaires et Risques.

Par ailleurs, il faut garder en perspective le fait que dans le cas de la poudre de Benifuuki, c’est l’intégralité de la feuille qui est absorbée, et souvent préparée avec de l’eau chaude la manière du Matcha. Si l’on laisse reposer cet préparation avec la poudre il se produit une détérioration photoactive de la chlorophylle en Pheophorbide. Cette substance a une toxicité non négligeable et peut entrainer des nausées et conduit à haut dose à la Photodermatose (maladie dermatologique entrainant des allergies et réactions cutanées très fortes au soleil). En prise sporadique, le benifuuki est cependant totalement inoffensif.

Une problématique similaire peut apparaitre dans le cas ou les feuilles sont laissées infusés sans interruptions. Mais si l’on prépare le thé vert d’une manière correcte et habituelle cela ne pose aucun problème. Idéalement, il est recommandé de le consommer au moins à 30 min du repas.

La poudre de Benifuuki n’est pas sensée être dégustée quotidiennement pendant toute l’année mais plutôt en cure courte et intense. Il en de même pour le thé lorsqu’il est préparé à une température excédent 60°C avec un infusion de plus de 2 minutes.

Comme pour tout type de thé vert, il est essentiel de consommer de quantités abondantes d’eau fraiche en parallèle.

Sources:

  1. Maeda-Yamamoto, Mari, et al, 2004, Food Sci Tech Res 10(2), S. 186-190.
  2. Maeda-Yamamoto, Mari; Sano, Mitsuaki, et al.: “The Change of Epigallocatechin-3-O-(3-O-methyl) gallate Content in Tea of Different Varieties, Tea Seasons of Crop and Processing Method”, Nippon Shokuhin Kagaku Kogaku Kaishi, Vol. 48 (2001) No. 1, 2001, S. 64-68.
  3. Maeda-Yamamoto, Mari; Nagai, Hiroshi; et al.: „Changes in Epigallocatechin-3-0- (3-0-methyl) Gallate and Strictinin Contents of Tea (Camellia sinensis L.) Cultivar ‘Benifuki’ in Various Degrees of Maturity and Leaf Order“, Food Sci. Technol. Res., 10 (2), 2004, S. 186-190.
  4. Maeda-Yamamoto, Mari; Ema, K.; et al.: „Effect of green tea powder (Camellia sinensis L. cv. Benifuuki) particle size on O-methylated EGCG absorption in rats; The Kakegawa Study.“, Cytotechnology, 2011 Mar, 63(2), S. 171-179.


Leave a Reply