10 Conseils Pratiques: Oxalates

Conseils pratiques oxalates 

10 Conseils Pratiques: Oxalates

Quels thés contiennent peu d’oxalates? Mieux de boire du thé à jeun et éviter les petites portions. Manger des aliments riches en calcium.

Acide oxalique dans le thé : Guide

L’acide oxalique se trouve sous forme d’oxalates dans le thé. Il peut renfermer des quantités faibles à très élevées en fonction de la qualité et de la variété de thé. Les oxalates sont captés par le Calcium avant de rentrer dans le système sanguin; ces derniers sont facilement éliminés par l’urine. En revanche, lorsque trop d’oxalates sont ingérés et que ces derniers sont absorbés, ils créent des liaisons chimiques avec le Calcium dans le système digestif. Cela aboutit à la création de composés non solubles qui entrent dans le circuit sanguin. Ces substances s’accumulent et forment des calculs (ou petits cailloux de calcium) dans les reins qui sont difficiles, voire impossibles, à évacuer. Les oxalates de Calcium composent 75 à 80% des calcules rénaux, mais seulement 10% des calculs urinaires.

Oxalates dans le thé : 10 conseils pratiques

En plus des informations présentées dans l’article “Niveau d’oxalates dans le thé”, les conseils ci-dessous peuvent s’avérer très utiles pour mieux connaître et gérer le niveau d’oxalates dans le thé.

  1. De manière générale, les thés d’ombre (Gyokuro, Tencha, Matcha), ainsi que certains thés noirs, contiennent les niveaux les plus élevé d’oxalates, même si cela varie énormément d’un produit à l’autre. Une dose habituelle de Gyokuro de 4g donne environ 46mg d’oxalates dans l’infusion. Ce thé possède, par ailleurs, d’excellentes propriétés pour la santé, mais considérant le niveau des oxalates, il vaut mieux éviter d’en consommer quotidiennement des quantités trop élevées.
  2. Dans les cas où l’on ingère les feuilles (ex : le Bancha conseillé pour sa richesse en minéraux et oligoéléments) ou pour les poudres de thé vert, en particulier le Matcha, il faut prendre en compte aussi les oxalates non solubles.  Cependant, il existe 2 facteurs de compensation. Premièrement, les oxalates non solubles sont moins biodisponibles. Deuxièmement, les feuilles renferment des grandes quantités de Calcium. Le thé le plus riche en oxalates est le Matcha avec environ 17mg/g de poudre. Une portion habituelle de Matcha de 4g contient environ 69mg d’oxalates, dont 48mg solubles. Parallèlement, il contient aussi 17mg de Calcium qui se lie à une partie des oxalates. Une portion habituelle de 3 ou 4g de poudre de Sencha contient 21 à 28mg d’oxalates, dont 16 à 22mg sont solubles. Au vu de ces chiffres, il est recommandé de ne pas abuser du Matcha  et de consommer des aliments riches en Calcium avec le thé. Certaines tisanes en contiennent des quantités élevées, notamment l’infusion de groseille.
  3. Le thé à base de jeunes pousses et bourgeons, ou à base de feuilles très mûres (récolte d’été : moins de pluie) possèdent plus d’oxalates. Les thés à base de fines brindilles de thé, particulièrement le Karigane, possèdent peu d’oxalates (0,9mg/g).
  4. Eviter de boire le thé à jeun, car les oxalates sont mieux absorbées par l’organisme. (13, p 66).
  5. Le Calcium se lie avec l’acide oxalique soluble et empêche l’entrée dans le système sanguin par la digestion. Le lait ou d’autres aliments riches en Calcium réduisent significativement l’assimilation de l’acide oxalique (2, p 300). Le lait de vache ne contient pas d’oxalates, l’ajout de lait peut donc s’avérer très utile. Le lait de vache contient environ 120mg de Calcium pour 100g soient 124mg environ pour 100ml. Cela varie de 118 à 125 en fonction du niveau de matière grasse que le lait contient. Pour lier 1 mg d’oxalates solubles dans le thé noir, il faut 4,4 mg de Calcium, donc environ 3,5ml de lait pour lier la totalité des oxalates dans une tasse (Charrier et al. p 2992).  Selon nous, dans le cas du thé vert ou du thé blanc, qui ont des propriétés médicinales puissantes, il n’est pas recommandé d’utiliser de lait d’origine animale, car cela inhibe une grande partie des bienfaits de ces boissons.
  6. En se fondant sur les éléments ci-dessus, il peut être également recommandé de consommer avec le thé des « snacks » ou amuse-bouches riches en Calcium. Il existe notamment des snacks japonais appelé Kuromamé – haricot noir de Soja recouvert de sucre ou de Matcha – qui sont riches en Calcium.  Ils permettent de mieux apprécier la saveur du thé, ce qui explique le gout développé pour cette forme de dégustation dans la tradition japonaise.
  7. Des études ont observé que le fait de boire des petites portions de thé conduit à une plus grande absorption d’oxalates par rapport à une portion normale.
  8. La préparation joue un rôle essentiel dans l’extraction des oxalates. Une infusion trop longue à trop haute température extrait plus d’oxalates dans l’eau du thé. Il en est de même pour l’extraction des petites particules qui proviennent souvent des sachets de thé.  Chaque thé possède un mode de préparation particulier qui permet une extraction optimale (maximum d’ingrédients désirés – minimum d’oxalates),
  9. Il est conseillé, notamment pour les individus à risque, d’observer les recommandations générales et conseils alimentaires concernant l’acide oxalique sur oxalsaeure.net.

Sources :

2 Charrier, Marina JS; Savage, Geoffrey P; Vanhanen, Leo; Oxalate content and Calcium binding capacity of tea and herbal teas, Asia Pac J Clin Nutr, 11(4), 2002, S. 298-301.
10 Heseker, Helmut, Heseker, Beate, Die Nährwerttabelle, 2. Auflage, Umschau Verlag-
13 Noonan, SC., Savage, GP, Oxalate content of foods and its effect on humans. Asia Pacific Journal of Clinical Nutrition, 8(1), 1999, S. 64-74.

 




Leave a Reply